Le site consacré essentiellement aux équipes U18 et Espoirs... mais pas que !

BLMA : Une page se tourne...



Cette fin décembre ne voit pas seulement s'envoler les derniers jours de 2018 mais également un des piliers du secteur administratif du BLMA puisque la discrète Carmen BARBERO va désormais profiter des joies d'une retraite sans aucun doute bien méritée. Je suis bien convaincu que certains d'entre-vous connaissent Carmen... sans le savoir, tant sa silhouette est familière, ne serait-ce qu'à la billetterie les soirs de match. Le plus simple pour mieux la connaître reste encore de laisser ceux qui ont travaillé au quotidien avec elle nous la présenter : Maud, Julie, Candice et Léo.

Disons-le tout de suite : la colonne "Défauts" est très limitée. On y trouve d'ailleurs que des défauts qui dans le cas de Carmen ne sont en réalité... que des qualités. Jugez plutôt :
- "bruyante" : avec sa voix qui chante, les portes qui claquent quand elle entre et sort d'une pièce ou ses talons quand elle marche dans le préfabriqué de Fangouse !
- "maniaque" : ah les fameux sets de table en feuilles de brouillon qu'elle nous obligeait à mettre à chaque fois que nous nous installions dans la salle de réunion pour déjeuner sur le pouce... Sans compter son entretien quotidien des bureaux. "Sans elle, cet Algeco aurait probablement été un joyeux foutoir !", affirme Maud. "Le ménage, elle le faisait jusque sous mes pieds pendant que je tapais sur mon ordi", illustre Candice à ce sujet.

Venons-en donc à la colonne "Qualités", beaucoup plus fournie :
- "coquette" : toujours très attentive à ses tenues, assorties de la pointe de ses cheveux jusqu'au bout de ses ongles !
- "attentive et pleine d'affection" : de toute évidence, Carmen l'aura été avec tous ses collègues, les présents comme ceux déjà partis du BLMA. "une maman pour nous tous", affirme Maud. "En allant aux toilettes, elle passait toujours par mon bureau pour venir me demander comment j'allais ou si je n'avais pas froid" se souvient encore Candice. "En fait, elle a toujours fait attention à tout mais surtout à chacun d'entre nous", ajoute t'elle.
- "matutinale" : Carmen se couche et se lève comme les poules : à 21 heures et à 5 heures ! Du coup, même quand Maud arrivait de bonne heure et espérait profiter de l'occasion pour lui chauffer le bureau et préparer son arrivée, elle était déjà là à son poste pour l'accueillir avec le sourire !
- "intransigeante" : surtout sur les justificatifs comptables ! "Et tu n'oublies pas le JUSTIIIIIIIIIIF", se souviennent en chœur Julie et Maud pour avoir entendu cette phrase à chaque fois qu'elles devaient acheter quelque chose pour le club, que cela ait coûté 50 centimes ou 200 euros. "Mais non Carmen, ne t'inquiète pas : on va te le ramener ton justif !" pensaient-elles alors presque avec tendresse. Grâce à cela, Maud peut l'affirmer : "Je crois que j'ai rarement vu une compta aussi bien tenue !"
- "sur-impliquée" : Oui, sur-impliquée dans son travail, à ne pas dormir la nuit quand elle laissait un dossier en suspend en partant le soir et veillant continuellement au grain pour s'assurer du paiement des salaires en fin de mois. Carmen a d'ailleurs bien douté sur le fait de partir ou non à la retraite en milieu de saison et qui a un vrai pincement au cœur et des larmes qui lui remplissent les yeux quand elle évoque avec se collègues le 31/12, date à laquelle elle sortira officiellement des effectifs du BLMA.

BLMA : Une page se tourne...
Léo, pourtant le dernier arrivé, résume tout : "Elle est tout simplement attachante. Je ne l'oublierai pas.".

La conclusion, nous la laisserons naturellement à Maud qui a partagé le même bureau que Carmen pendant son septennat : "j'ai eu une chance folle de partager un bureau pendant plus de 7 ans avec une collègue de travail hors pair. Et quand je dis "hors pair", c'est vraiment "hors pair" ! Une personne avec qui on peut partager non seulement un bureau et un quotidien de travail mais aussi et surtout des éclats de rires, des larmes, des colères, des coups de gueule, des doutes, des peines ou encore des silences. Pourtant les silences, ce n'est pas facile à partager... Une collègue, une maman, une amie. Un petit bout de femme espagnole ("moi je suis Andalouse !!!" a-t-elle répondu à son ancien président un jour qu'il lui disait qu'il était catalan). J'espère retrouver, mais j'en doute, une telle relation de travail dans ma future vie professionnelle. Je souhaite à Anita, sa remplaçante - une autre espagnole qui a tout autant d'intransigeance dans le travail et de qualités humaines - de passer avec ma propre remplaçante 7 belles années de travail, d'amitié et de complicité comme celles que j'ai partagées avec Carmen.

Souhaitons donc à Carmen la plus douce et belle des retraites avec Guy, ses enfants et ses petits enfants !

Dimanche 23 Décembre 2018
Dominique B.

Lu 810 fois
Notez



1.Posté par toms le 24/12/2018 08:01
Dominique.
Pour ma part, depuis 7années de bénévolat au sein du club ,mes fréquents passages au bureau, je confirme tous tes propos.
Elle va me manquer.
Je souhaite à Anita, la bienvenue.
Maurice

Nouveau commentaire :




Toutes les photos présentées sur ce site n'ont pour objectif que de proposer aux joueuses et à leurs parents la possibilité de voir leur équipe évoluer au sein du club. Les photos sont prises dans le cadre de matchs, d'entraînements ou de manifestations basket. Elles sont la propriété du www.lattesmontpellier-basket.com et ne servent en aucun cas à des fins commerciales. Si vous ne souhaitez pas qu'une photo sur laquelle vous figurez soit présentée sur ce site, vous pouvez en demander le retrait immédiat par mail.