Le site consacré essentiellement aux équipes U18 et Espoirs... mais pas que !

Coupe de France, 1/4 de finale : Bourges et Lyon trop forts



Les deux vainqueurs du jour, Bourges et Lyon, n'auront finalement pas tremblé mais remporté plutôt facilement leur rencontre respective face à Voiron et Charleville.
Nota : N'ayant pas eu les feuilles de match, les points sont ceux indiqués par le tableau d'affichage.

Très belle entame de match côté Bourges. Dès la première minute, on voit bien que Voiron a bien du mal à rentrer dans son match avec le bon niveau d'intensité. Conséquence ? Un score qui affiche rapidement 18-4 et déjà 1 faute à 7 alors qu’il reste encore 4 minutes à jouer dans ce quart temps. Voiron a bien du mal à attaquer le panier, ses attaques se terminant souvent par des interceptions Tango ou des balles perdues. Les individualités de la PVBC Family sont mises d'entrée sous l'éteignoir et Béranger RUOL est rapidement contraint de mettre un peu de taille sur le terrain et de sortir Emma PIOTIN et Raphaëlle MORATA. De toute évidence, Bourges est physiquement au-dessus et, malgré quelque paniers « faciles » ratés, on atteint la 10ème sur la marque de 25-11.
Dans le deuxième quart, toujours dans l'impossibilité s'atteindre le panier par l'intérieur, Voiron tente sa chance de loin. Malheureusement, malgré sa réputation dans ce domaine, ce n'est pas le bon soir et pas un tir ne rentre - ou presque. Le score gonfle alors jusqu'à atteindre 37-17 aux alentours de la 18ème. Il faut alors un changement de défense et un passage en zone pour que les "visiteuses" du jour parviennent à perturber leur hôte. Suite à 3 ou 4 stops consécutifs, c'est un 0-7 qui clôt cette période, les deux équipes rentrant aux vestiaires sur la marque de 37-24.

Au retour des vestiaires, c'est à un troisième quart-temps plutôt brouillon des deux côtés que le nombreux public de Mado-Bonet assiste. Il faut dire que l'arbitrage et les arrêts table de marque n'aident pas non plus à la cohérence des débats. Bourges baisse légèrement d'intensité mais pas suffisamment longtemps pour que Voiron puisse revenir sous la barre des 10 points (37-26 ou encore 43-30) qui aurait pu relancer le match. D'ailleurs, cette baisse d'intensité n'est que de courte durée et de nouveau les iséroises sont étouffées par leurs adversaires : 53-35 puis 53-39 à la 30ème.
Dans le dernier quart, l’intensité augmente à nouveau et à ce petit jeu "physique", malgré 3 fautes antisportives sifflées à son encontre, c'est Bourges qui reste dominant et qui continue à imposer son rythme et son physique (on n'oubliera pas cependant de signaler les passes d'une Pauline ASTIER discrète mais efficace). La victoire ayant choisi son camp depuis les 10 premières minutes, plus rien ne peut faire basculer cette rencontre. Au terme d'une rencontre émaillée de coups de sifflets ayant eu la grande qualité de décontenancer et interpeller les coachs des deux équipes, Bourges écarte Voiron et se qualifie aisément pour la demi-finale de dimanche.
(Avec Valentine M.)

> Quelques photos des rencontres par ici...

Bourges 72 - Pays Voironnais 58 (25-11, 12-13, 16-15 et 19-19)
Pour Bourges : BENEDETTI 12 pts, THIEBAC 4 pts, HAMAOUI 6 pts, ASTIER 11 pts, FAILLOT 6 pts, PREYRE 3 pts, MOKTAR 11 pts, TOURE 5 pts, YALE 14 pts et CROCIONI
Pour Pays Voironnais : PIOTIN 7 pts, PUISSANT 2 pts, THIBAUD 7 pts, COLDEPIN 4 pts, BURDET 16 pts, MIKOREK FUENTES 13 pts, MORATA 5 pts, FOIREST 3 pts, GRIMAUD 2 pts et BARAFFE
(ndr : il y a 1 point de trop à la marque par rapport au score...)

Les réactions d'après-match

> Benoît PEYROT (coach Bourges) : "On a été sérieux et appliqués, on a mis en place le projet qu'on avait défini toute la semaine. C'est ça qui nous a mis dans le bon rythme. On savait que de leur côté elles pouvaient être un petit peu faibles dans leur tête quand ça devient dur et comme on a pu dominer physiquement sur l'ensemble du match, ça leur a coupé les jambes. Sur des événements comme ça, la tête joue à 300% et je pense qu'on leur a mis la tête à l'envers dès le début. Pour demain, il y a de grandes chances que ce soit Lyon qui est favori et il faudra qu'on fasse une prestation d'un autre calibre, y compris dans nos têtes aussi. Dans le dernier quart par exemple, on n'est pas très sereins et on perd 9 ballons. Il va falloir qu'on contrôle ça tout de suite pour être prêts."

> Fiona COLDEPIN (Voiron) : "C'était un premier quart de finale pour notre génération, une fierté de participer à ce genre d’événement au milieu des grands clubs français. Malheureusement l’enjeu a dépassé le jeu dès le début de match. On rate complètement notre premier quart. Derrière, on a réussi à se remobiliser mais l’écart était déjà trop important. L’énergie déployée à chaque fois pour revenir se payait cash contre une grosse équipe de Bourges. La frustration et la déception sont énormes mais il faut se ressaisir très vite : on a encore un gros coup à jouer en championnat. Et puis après tout, on a battu Bourges en championnat, elles nous battent aujourd’hui, ça nous offre une belle parfaite la semaine prochaine à Chautard !"

Entre Melles THIEBAC (#7) et THIBAUD [#8)tout comme entre Melles PARDON (en blanc) et VIHO, il y avait visiblement trop d'écart ce samedi.
Entre Melles THIEBAC (#7) et THIBAUD [#8)tout comme entre Melles PARDON (en blanc) et VIHO, il y avait visiblement trop d'écart ce samedi.
8 minutes. 8, pas une de plus. C'est le temps qu'auront passé les Flammes Carolo en tête au tableau d'affichage (0-2, 2-6, 6-8, 8-9 puis 10-10), conséquence heureuse d'un excellent début de rencontre face à des lyonnaises largement favorites. Malheureusement, le 11-0 concédé à Marie PARDON et ses copines à cheval entre la fin du premier quart à la 13ème minute scelle déjà une partie des espoirs des visiteuses. Un peu comme lors de la rencontre précédente, l'intensité des locales met en grande difficultés les Flammes qui ne trouvent guère que leurs grandes pour scorer un minimum, les "petites" étant plus en difficultés. Au terme d'un 8-0, Lyon atteint son "plus haut" de la première mi-temps à +14 et 31-17 avant d'atteindre la mi-temps sur le score de 31-20.

Au retour des vestiaires, il ne faut pas bien longtemps pour que la barrière des +20 soit atteinte, le plus souvent sous la houlette d'une Marie PARDON distribuant les bons ballons comme le boulanger le bon pain (44-24, 24ème environ). On glissera rapidement sur le reste d'une deuxième mi-temps désormais sans grand intérêt et principalement sur un dernier quart au cours duquel 4 points seulement seront marqués durant les 7 premières minutes de jeu. Au terme d'une bien trop longue rencontre cette fois bien arbitrée mais marquée par 21 pertes de balle à 47, Lyon se qualifie pour affronter Bourges dans un match que tout le monde espère d'un tout autre niveau.

> Quelques photos des rencontres par ici...

FC Lyon ASVEL Féminin 65 - Flammes Carolo 35 (12-10, 19-10, 24-13 et 10-2)
Pour FC LYON ASVEL FEMININ : DEMONTOUX 2 pts, PARDON 10 pts, SECCHIAROLI 5 pts, MAKANI 17 pts, SOW 8 pts, DEVAUX 6 pts, PIPER 4 pts, BENHAROUGA 11 pts, TSHIBUABUA 2 pts et VERGIAT
Pour les Flammes Carolo : M. LAMBERT 5 pts, L. LAMBERT 11 pts, MAGASSA 2 pts, TSHIBOLA MAMBA 1 pt, MAHOUTOU 8 pts, DIAKITE 8 pts, FERNANDEZ, VIHO, TAMBOURET et GUEYE

Dimanche 17 Mars 2019
Dominique B.

Lu 909 fois
Notez





Toutes les photos présentées sur ce site n'ont pour objectif que de proposer aux joueuses et à leurs parents la possibilité de voir leur équipe évoluer au sein du club. Les photos sont prises dans le cadre de matchs, d'entraînements ou de manifestations basket. Elles sont la propriété du www.lattesmontpellier-basket.com et ne servent en aucun cas à des fins commerciales. Si vous ne souhaitez pas qu'une photo sur laquelle vous figurez soit présentée sur ce site, vous pouvez en demander le retrait immédiat par mail.