Le site consacré essentiellement aux équipes U18 et Espoirs... mais pas que !

Coupe de France, 1/4 de finale : Pierre DAVENEL (Flammes Carolo)



C'est au tour de Pierre DAVENEL pour les Flammes Carolo de se présenter sur la ligne de la preview, succédant ainsi à ses homologues Bérange RUOL et Benoît PEYROT. Nouveau venu dans le périmètre, il a pourtant accepté lui aussi de jouer le jeu.

La capacité de ce club à faire les choses autrement

• Pierre, comment allez-vous ?
Bonjour, je vais très bien.

• Des 4 coaches présents ce week-end, vous êtes le « petit nouveau ». Pouvez-vous vous présenter rapidement en tant que joueur et coach ?
Je suis arrivé cette année aux Flammes Carolo. Avant cela j’étais à Arras pendant deux saisons. Nous avions réussi à gagner la Coupe de France U17 il y a 2 ans mais hélas ! le club a été rétrogradé en NF3 suite à des problèmes financiers. J’ai également entraîné des garçons au Saint Quentin Basket Ball durant 3 saisons et à Liévin pendant 4 ans.

• Vous êtes arrivés à Charleville cet été. Qu’avez-vous découvert auquel vous ne vous attendiez pas ?
J’ai découvert un club très dynamique qui a une progression incroyable depuis quelques années tant au niveau sportif qu’extra sportif. Un club avec des valeurs symbolisées par ses bénévoles, supporters et salariés qui sont là depuis le début de la construction du club. Des personnes (que je ne pourrais pas toutes cités) très humbles, ambitieuses mettant l’intérêt et l’entité du club au-dessus de celui des individus. Tout cela rend le club très uni et sain et permet de performer dans un département comme les Ardennes et sans être une grande agglomération.
Ce qui m’a le plus surpris, c’est la capacité du club à faire les choses autrement, dans un contexte social et économique pas facile et en se persuadant que rien n’est impossible tant au niveau sportif qu’économique. Ceci est fortement entretenu par les personnes dirigeant le club.


• +38 dimanche face au dernier, Aulnoye. C’est un dimanche tranquille mais est-ce le meilleur moyen de préparer un plateau 1/4-1/2 de Coupe de France ?
C’est sur que nous aurions préféré avoir une opposition plus intense. Il faut relativiser cela car toutes nos joueuses U18 jouent aussi en Espoir et ont donc l’opposition nécessaire à leur progression. De plus, elles apprennent aussi à respecter tous leurs adversaires et à être humbles car nous avons déjà été mis en difficulté contre des adversaires soit-disant moins performants.

• En championnat, vos U18 n’ont que peu de concurrence et dominent largement leur poule. Ne redoutez-vous pas de manquer d’opposition, de rythme ou de dureté par rapport à Lyon puis potentiellement Bourges ou Voiron qui bataillent dans leur poule ?
Lyon est largement favori avec une génération impressionnante, des joueuses déjà prêtes à incorporer l’effectif pro en compétition. Nous concernant, nous avons eut pas mal de blessures et bobos (notamment de joueuses majeures), avec un effectif déjà restreint au départ et doublant (Espoirs-U18) tous les weekends. Donc oui nous aborderons ce match contre Lyon avec des incertitudes (dureté, rythme) mais nous ferons tout pour résister et montrer nos qualités individuelles et collectives.
Pierre DAVENEL, ici lors de son arrivée aux Flammes Carolo (photo : flammesbasketcarolo.net)
Pierre DAVENEL, ici lors de son arrivée aux Flammes Carolo (photo : flammesbasketcarolo.net)

Je sais déjà que nous allons apprendre

• Dès samedi vous affrontez Lyon qui organise ce plateau. Vous êtes également les plus éloignés géographiquement. Sur quelle qualité de votre groupe comptez-vous pour compenser ce qui peut sembler être un double désavantage ?
Le fait de jouer à domicile est un avantage certain pour Lyon.

Nous essaierons de nous appuyer sur nos valeurs collectives avant tout car on sait qu’individuellement Lyon aura plus de facilités que nous. La solidarité collective aura également une grande importance pour combler certains manques, physiques notamment.

• Quel sera votre mot d’ordre pour votre groupe par rapport à ce plateau ?
Il y aura plusieurs aspects importants mais le plus important c’est de vivre le moment présent en étant actrices, en s’impliquant, en croyant en nous. Bref ! c’est d’apprendre à gérer ce genre d’événement mentalement en tant que joueuse mais aussi en tant qu’équipe. Qu’importe le résultat, je sais déjà que nous allons apprendre.

• Au tour précédent, vous avez éliminé Arras, un club me semble t’il que vous connaissez bien. Avez-vous vécu cette rencontre d’une manière particulière ?
C’est un club dans lequel j’ai évolué qui avait un projet intéressant au départ mais rien ne s’est passé comme convenu... Après il s’agissait pour moi de ma première expérience dans un club professionnel féminins. J’ai donc appris beaucoup de choses enrichissantes et j’ai fait la connaissance de joueuses et supporters très attachant. J’ai réussi à vite tourner la page donc ce match pour moi était comme un autre. Sauf que je connaissais quelques têtes dans l’équipe adverse !

• Ces dernières années, la Coupe était réservée aux U17 et en général les coaches y voyaient un élément positif permettant de donner du temps de jeu aux premières et deuxièmes années. Cette année, on en revient aux U18. Quel est votre opinion sur le sujet ?
Il y a deux façons de voir les choses. Dans un premier temps, passer en U18 permet d’avoir une compétition d’un niveau supérieur et aux Centres de Formation ainsi qu’à leurs joueuses d’avoir une meilleure exposition. De plus on peut penser qu’un Centre de formation ayant des premières années ou même des U15 avec un potentiel intéressant les fera jouer. C’est différent chez les garçons car la différence physique est souvent trop importante. Rester en U17 aurait permis au club hors LFB de continuer à montrer leur savoir-faire en termes de formation (cf Voiron cette année, Arras, La Roche sur Yon...) car les différences de niveau s’atténuent et l’on pouvait assister à des matchs avec un esprit « Coupe de France » plus dominant. La décision de revenir en U18 a été prise et nous ne pouvons pas influer dessus. On pourra juste en tirer les enseignements dans 2-3 ans.

• Je vous laisse le dernier mot, Pierre…
Juste pour remercier l’ensemble des personnes œuvrant au quotidien au bien être des jeunes filles. Que ce soit mon staff technique et médical qui s’investit beaucoup cette année mais aussi toutes les personnes gérant l’extra-sportif (directeur, intendant, cuisinier, surveillante d’internat, chauffeurs...) Un remerciement particulier au lycée Monge et son proviseur ainsi qu’aux professeurs n’hésitant pas à donner des cours de soutien. Un grand merci à eux car ils participent grandement à l’amélioration de notre structure et nous permet de progresser.

Merci coach et rendez-vous samedi pour un match inédit entre Lyon et vos Flammes !

Vendredi 15 Mars 2019
Dominique B.

Lu 422 fois
Notez





Toutes les photos présentées sur ce site n'ont pour objectif que de proposer aux joueuses et à leurs parents la possibilité de voir leur équipe évoluer au sein du club. Les photos sont prises dans le cadre de matchs, d'entraînements ou de manifestations basket. Elles sont la propriété du www.lattesmontpellier-basket.com et ne servent en aucun cas à des fins commerciales. Si vous ne souhaitez pas qu'une photo sur laquelle vous figurez soit présentée sur ce site, vous pouvez en demander le retrait immédiat par mail.