Le site consacré essentiellement aux équipes U18 et Espoirs... mais pas que !

Coupe de France U18 : Mondeville, la bête noire du BLMA



USO Mondeville – BLMA Basket Lattes-Montpellier 61-55 (20-17, 11-10, 11-11et 19-17)
Arbitres : Hamza Klai et Maureen Conan
USO MONDEVILLE : 23 paniers sur 65 tirs dont 3/23 à 3 pts, 12 LF/25, 54 rebonds, 20 passes décisives, 24 balles perdues, 7 interceptions, 17 fautes – Nadolny (cap. 2), Ricco (19), Mayele (18), Gentien (6), Diawara (2) puis Keboum-Biamou (4), Mauger, Cissoko, Bussière, Odin (6), Le Lann (4), Soulas, ent : Axel Joly
BASKET LATTES-MONTPELLIER : 21 paniers sur 59 tirs dont 4/17 à 3 pts, 9 LF/18, 36 rebonds, 14 passes décisives, 22 balles perdues, 16 interceptions, 23 fautes – Tagayi (9), Traoré (cap. 3), A. Keita (7), Brun (16), Michel (6) puis Kavoka (9), F. Keita (1), Peeters, Farcy, Favreau (4), Polyte, Mzagala dnp, ent : Damien Leroux

S'il est un club dominant dans la catégorie des U18 féminines, c'est bien celui de l'USO Mondeville avec une finale et sept titres, huit donc depuis 2005 avec celui de cette cuvée 2024, une récurrence tout à l'honneur du club calvadosien. Pour ce nouvel affrontement entre ces deux fidèles rivaux, force est restée à l'USOM qui n'a pas volé son titre face à un BLMA qui n'a pas fait le match espéré-attendu-nécessaire pour l'emporter.
C'est bien simple, les mini-Gazelles n'ont pas mené une seule fois de la rencontre tout en ayant concédé un débours maximal de 9 points (51-60). "Il y a 21 rebonds offensifs à 9, on a joué en marchant et subi leur densité physique" a résumé l'entraîneur Damien Leroux, bien dépité dès l'entame de la conférence de presse. A ses côtés, sa meneuse Anouk Brun n'était pas plus heureuse, bien entendu : "J'ai un peu de regrets, on aurait pu être plus juste dans le jeu. On a commis des erreurs d'inattention en défense, tardé aussi à rentrer dans le match et l'on est passé un peu à côté de la 1ère mi-temps. Mais à la fois, on a tout donné..."

Talia KAVOKA tête basse pendant que derrière Mondeville jubile...
Talia KAVOKA tête basse pendant que derrière Mondeville jubile...
Mis à part deux parités en début de match (3-3, 5-5), le BLMA a toujours couru derrière le score, toujours donné ce sentiment qu'il n'était pas très très loin mais pas suffisamment dans un grand jour pour prendre les commandes et ne plus les lâcher. Le 50% aux lancers (40% même au Quart 1, 4/10) n'a pas arrangé les choses, ces précieux points laissés en route et l'absence d'un leader d'attaque fiable ayant sans doute empêché des mini-Gazelles retrouvant davantage d'agressivité offensive, de pointer en tête à l'issue du 1er quart (17-20). Et dix minutes plus tard, au terme d'une période où la qualité de jeu n'avait guère été au rendez-vous, on n'était guère plus avancé à vrai dire.
Tentant trop de tirs "casse-croûte" (5/14), les joueuses de Damien Leroux avaient patienté 4'31 pour trouver enfin le chemin des filets (3 pts Brun) se contentant même de 5 points en huit minutes, étant bien heureuses alors d'accuser seulement 2 points de retard (20-22). Les réussites successives de Kavoka et de Tagayi permettaient de rester dans le coup au retour aux vestiaires (28-31) en dépit d'une différence criarde dans les airs notamment (24 rebonds à 14, 9 à 3 offensifs).
Jamais très loin... mais jamais devant non plus

Le BLMA embarqué dans un “match de trainards” allait-t-il en sortir vainqueur ? Le 3e quart n'apportait pas de réponse définitive avec un débours oscillant entre 4 (38-42, 30ème) et 8 longueurs (28-36). Les Gazelles ne parvenaient pas à mettre le rythme voulu face à un rival s'appuyant sur un solide duo Ricco Mayele, la seconde finissant du reste MVP, et leur 3/14 aux tirs illustrait au mieux cette incapacité à trouver leurs marques en attaque. Le tableau d'affichage (38-42) leur offrait néanmoins encore de l'espoir à la condition de... De trouver du rythme en attaque, de stopper les velléités mondevillaises aussi. Si elles allaient rester effectivement dans la roue de leurs rivales (40-42, 42-46, 44-47, 46-49), jamais les mini-Gazelles n'allaient connaître l'embellie pour passer devant au score, ni bénéficier du petit coup de pouce (de sifflet) du corps arbitral. Le panier primé de Brun entretenait l'espoir à 1'46 du coup de sifflet final (51-55) mais ça n'ira hélas pas plus loin. Les Mondevillaises pouvaient laisser éclater leur joie quand la déception envahissait le camp héraultais. Qui n'aura pas le temps de se lamenter sur le verdict, un duel pour la qualification au Final Four U18 les attendant dès le week-end prochain à Voiron.

Samedi 27 Avril 2024
Pierre DUPERRON

Lu 1330 fois
Notez




Toutes les photos présentées sur ce site n'ont pour objectif que de proposer aux joueuses et à leurs parents la possibilité de voir leur équipe évoluer au sein du club. Les photos sont prises dans le cadre de matchs, d'entraînements ou de manifestations basket. Elles sont la propriété du basketteuses.info et ne servent en aucun cas à des fins commerciales. Si vous ne souhaitez pas qu'une photo sur laquelle vous figurez soit présentée sur ce site, vous pouvez en demander le retrait immédiat par mail.