Le site consacré essentiellement aux équipes U18 et Espoirs... mais pas que !

Eric LE PAPE (Languedoc-Roussillon) : "Un Vin't'age de haute tenue"



Sur le terrain comme sur en dehors, cette édition 2022 du Vin't'age organisée de main de maître par l'Etoile Sportive Prissé Mâcon semble avoir fait l'unanimité. Une fois passés les quelques jours nécessaires pour retrouver ses esprits et revenir "dans la vraie vie", prenons quelques instants pour en tirer le bilan avec Eric LE PAPE, référent pour la sélection Languedoc-Roussillon.

Un vrai spectacle

• Éric salut. Cela fait maintenant 3 jours que tu es rentré du Vin’t’age. Finalement de quoi as-tu le plus souffert ? Des jambes ou de l’estomac ?
Bonjour Dominique. Les Jambes ! Pour être plus précis les genoux et de loin. Le projet Vin’t’age a certes une philosophie épicurienne mais cela reste toujours raisonnable tu as pu le constater. Les produits du terroir de nos régions, les grandes appellations reprennent la tradition du Basket des clubs. A une certaine époque quand tu vas jouer à Roanne la table des Frères Troisgros reste ouverte à la famille Basket. Ou encore à Orthez tu peux t’arrêter chez Moulia qui est plus qu'un simple resto pour les joueurs locaux. Les exemples sont légion. L’implication d’Alexandre MAZZIA dans l’équipe des Vin’gt de Provence, chef étoilé et ex Pro, perpétue cette tradition.

• A titre personnel, quelle est l’image, s’il ne devait y en avoir qu’une seule, que tu garderas de cette édition 2022 ?
L’engagement de Patrick MET et des bénévoles du club de Prissé dans l’organisation de cette magnifique troisième édition.

• Philippe MORIN – cocréateur de l’évènement avec Jean-Paul REBATET rappelons-le – dit que ce tournoi, c’est d’abord du basket et ensuite tout le reste comme le vin, les copains, la fête et les retrouvailles… Commençons donc par le plan sportif. Quel bilan tires-tu de cette édition sur le plan général ?
Quand tu vois les deux équipes finalistes tu comprends les efforts consentis par les délégations pour produire un vrai spectacle. Il y a avant tout des compétiteurs au sens noble du terme, des joueurs pros qui respirent le basket même avec l’âge. Et les jeunes sont de plus en plus des joueurs évoluant en NM3 voire en NM2.

"Nous sommes un peu les parents pauvres du plateau"

• Et sur le plan de la sélection du Languedoc-Roussillon que tu conduisais ?
Nous sommes un peu les parents pauvres du tournoi car nos jeunes joueurs de niveau national ont plutôt une culture urbaine et pour le moment ne se déplacent pas sur le Vin‘t’age. Ils ont largement tort car il y a beaucoup à apprendre avec la qualité du jeu produit et l’état d’esprit du tournoi. Quand tu vois Antoine RIGAUDEAU et Victor LUENGO jouer comme ils jouent à 50 ans, tu comprends la différence entre un Joueur d’Euroligue et un simple joueur professionnel. Quand tu joues contre Cédric FERCHAUD, international français qui à 42 ans reste l'un des meilleurs scoreur en NM2, tu as certainement des choses à apprendre. Du coté des anciens ou des « figures » du basket pour le moment on tient encore avec Ken DANCY et David PARCY mais je suis en contact avec une génération de joueurs un peu plus jeunes (rire).

• Sur le plan « hors sportif », quel bilan peux-tu nous faire également ?
Que du plaisir de retrouver des joueurs contre qui tu as bataillé sur les parquets pour recréer du lien entre les générations, passer un vrai message de solidarité dans notre sport. A ce titre merci, à nos anciens internationaux qui ont choisi le site de notre Vin't'age pour leur AG. Que de plaisir également de revoir nos anciennes gloires qui ont assisté au tournoi !
Eric LE PAPE, ici avec Jean-Paul REBATET lors de l'édition 2021 du Vin't'age
Eric LE PAPE, ici avec Jean-Paul REBATET lors de l'édition 2021 du Vin't'age

Et l'avenir dans tout ça ?

• Ce tournoi fait l’unanimité parce qu’il est inter-générationnel et qu’il dépasse le domaine sportif. Mais il reste un tournoi très jeune puisqu’il n’en est qu’à sa 3ème édition (créé en 2019 et annulé en 2020 pour cause de Covid). Faut-il d’abord le sécuriser sous sa forme actuelle ou d’ores et déjà envisager de le faire grandir ?
Avec Valence le tournoi est déjà un peu international. On souhaite tous revoir les Italiens présents sur la première édition, ils sont je crois engagés actuellement sur le championnat du Monde des vétérans. Pourquoi ne pas avoir encore d’autres pays représentés ? Avec les difficultés d’organisation que cela représente cela reste à voir mais pourquoi pas ?

• Quelles améliorations peut-on lui apporter ?
A partir du moment où les fondamentaux sont conservés (la soirée Bodegas par exemple), chaque club organisateur à carte blanche pour proposer quelque chose de nouveau en fonction de sa situation géographique ou de diverses opportunités. Plus généralement, Antoine Rigaudeau évoque aussi la possibilité de faire évoluer le concept vers la gastronomie des régions viticoles du Basket Français.

• On te retrouve l’année prochaine à la tête de la sélection du Languedoc ou tu es maintenant free-agent et disponible pour un transfert ?
Oui mais certainement plus comme joueur ! Comme réfèrent avec Anthony, Patrick, Bruno, Antoine, Didier, David et Pascal, toujours sous la conduite bienveillante de Jean-Paul REBATET et de Philippe MORIN bien entendu.

• Quelle est la question que je ne t’ai pas posée et à laquelle tu aurais souhaité répondre ?
"Peut-on envisager qu'un jour le Vin't'age soit organisé par le Languedoc ?"

• Et la réponse bien sûr ?
Oui ! J’ai déjà pris des contacts avec le club de Toulouges. La région viticole, le lien avec l’Equipe de France, la famille Bénitez, tout cela donne du sens. Frontignan ou Sauvian pourraient également être une très belle destination pour le Vin’t’age en 2024. Je crois savoir qu’il y a déjà des présidents de clubs intéressés dans la région.

• C’est la tradition avec moi, je te laisse le dernier mot, Éric…
Un Vin't'age 2022 de haut niveau ! Merci Prissé et rendez-vous à Lorgues en 2023 !

Voilà donc la page 2022 du Vin't'age définitivement tournée. Gageons qu'après quelques jours les esprits vont tout doucement, même inconsciemment, se tourner vers Lorgues. Passé et futur, transmission, plaisirs épicuriens mais aussi sport et spectacle : vous l'aurez compris, si le lieu ne sera pas le même, la philosophie, elle, ne changera pas.
A l'année prochaine !

Jeudi 7 Juillet 2022
Dominique B.

Lu 560 fois
Notez





Toutes les photos présentées sur ce site n'ont pour objectif que de proposer aux joueuses et à leurs parents la possibilité de voir leur équipe évoluer au sein du club. Les photos sont prises dans le cadre de matchs, d'entraînements ou de manifestations basket. Elles sont la propriété du www.lattesmontpellier-basket.com et ne servent en aucun cas à des fins commerciales. Si vous ne souhaitez pas qu'une photo sur laquelle vous figurez soit présentée sur ce site, vous pouvez en demander le retrait immédiat par mail.