Le site consacré essentiellement aux équipes U18 et Espoirs... mais pas que !

Final 4 Espoir, Vincent JOLY (Basket Landes) : "Quand il faut aller à la bagarre, c’est souvent là qu’elles se retrouvent"



Allez, je vous fais grâce de ne pas évoquer ce qu'aurait été ce Final 4 à Laloubère... même si dans 20 ans, si le bon Dieu me prête vie, j'en parlerai encore. On se contentera donc de Mitterand, en faisant confiance à nos amis landais pour nous organiser un super Final 4 dans la convivialité qui les caractérise tant. Car c'est bien Basket Landes qui sera l'hôte ce week-end de Mondeville, Lyon et Bourges, catégorie Espoirs.
L'occasion à moins de 3 jours de l'évènement de faire le point avec Vincent JOLY, coach de cette équipe et par ailleurs Directeur du Centre de Formation.

• Vincent tout d’abord comment vas-tu, à une semaine de l’évènement ?
C’est un plaisir pour tout monde de participer à ce genre d’événement : le staff, les joueuses, leur famille, les dirigeants et les bénévoles du club. Donc ça va bien !

• La participation de Basket Landes au Final 4 était inscrite dès le début au programme de cette saison : objectif atteint. Es-tu satisfait de la manière ?
La qualification est inscrite au programme de chaque saison. Après, l’objectif est atteint ou pas. Donc lorsqu’il l’est, c’est déjà une première satisfaction. Sur la manière, oui je suis plutôt satisfait aussi. Ça n’a pas été simple mais nous avons gagné su gérer 2 moments importants dans la saison où les matches Espoirs s’enchainaient. Fin octobre avec les réceptions de Nice, Montpellier et Tarbes et le déplacement à La Roche. Puis fin janvier-début février avec les déplacements à Tarbes et Montpellier et la réception de La Roche. 2 périodes clés, 7 matches et autant de victoires. Après, ça n’est jamais parfait mais comme tu as dit, c’est satisfaisant dans la manière.

• Sportivement, as-tu douté un instant au cours de la saison ?
Fin septembre à Nice, on est à -3 à 2 minutes de la fin et au final on perd de 13. Là, on sait qu’on n'est plus maitre de notre destin et c’est le premier match ! A La Roche on mène de 12 à l’entame du 4ème quart, elles repassent devant et on s’impose malgré tout d’un point. Le jour où on décroche notre 7ème victoire, on attend le résultat de Nice à Lyon. Le match est à la même heure que le nôtre. On attend le score pendant presque 45 minutes ! A ce moment-là oui, je peux te dire que tu doutes !!! Je pense qu’on doute tout le temps de toute façon. Il y a toujours une angoisse parce que même si on fait le maximum pour maitriser le plus de paramètres possibles, et bien il y a toujours un moment où on ne contrôle plus. Mais douter n’empêche pas de garder confiance. C’est du stress, ça permet de rester vigilant.

• En dehors du terrain, sur le plan humain, comment qualifierais-tu ton groupe qui évolue ensemble depuis quelques années déjà ?
Le groupe, il vit. Bien souvent, moins bien par moment. Il est hétérogène dans la manière qu’ont les gens de vivre le basket. Le qualifier dans son ensemble en dehors du terrain c’est assez difficile. Elles sont toutes assez têtues ;). Finalement il n’y a que sur le terrain que je puisse leur trouver des caractéristiques communes : quand il faut aller à la bagarre, c’est souvent là qu’elles se retrouvent.

• En organisant le Final 4, Basket Landes affiche t-il aussi ses ambitions ?
Si c’est en fait le sens de la question, je n’ai pas poussé mes dirigeants à postuler une fois la qualification acquise ;), même si quand je l’ai su j’étais très content. Nous savons que c’est un avantage : pouvoir jouer dans une salle que l’on connaît un peu mieux que les autres, ne pas se déplacer, jouer devant nos proches et dans notre environnement. Et puis pour l’ensemble du club, c'est aussi avoir la chance de pouvoir célébrer la bonne saison du Centre à la maison : 1/2 finale en Coupe de France U17, Final 4 en Espoirs, finale UNSS, 3ème en groupe A en U18. J’espère que ce sera une belle fête.

• Que penses-tu de ce système de compétition qui fait que ce Final 4 n’est en fait qu’un plateau 1/4-1/2 qui donne le droit d’affronter (quinze jours après) en finale l’équipe qui a évolué toute la saison en NF1 et qui jouera, elle, toute sa saison sur une seule et unique rencontre ?
En 2013 nous avons remporté le Final 4 et nous avons perdu le barrage en jouant le lendemain contre l’USOM de Marine JOHANNES. Mais pour moi, c’est nous qui avons gagné ce championnat. L’USOM a gagné cette année-là une compétition à laquelle il n’a pas participé. Comme le NRB l’an dernier. Mais ça n’est pas leur faute hein!? Le fait que le Champion de France puisse l’être en ne disputant qu’un seul match est bien sûr une sorte d’aberration. Nous, on vise chaque année ce plateau comme étant la finalité de la saison. Je ne sais pas quelle serait la formule idéale. Un retour a un championnat Espoirs sur le modèle de la Pro A, maintenant que tous les clubs semblent jouer vraiment le jeu de la formation ? Des fenêtres dédiées dans la saison avec plusieurs plateaux auxquels l’équipe NF1 participerait ? A priori la formule actuelle a été reconduite pour plusieurs saisons.

Vincent JOLY en observation, à Lattes lors de la victoire de Basket Landes (58-69) en janvier
Vincent JOLY en observation, à Lattes lors de la victoire de Basket Landes (58-69) en janvier
• On ne commente en général pas les prestations de ses concurrents mais Lyon termine sa saison à la première place de sa poule NF2. Y vois-tu une vraie performance ?
Bien sûr que ce que réalise Lyon est une vraie belle performance. Le niveau de la poule pourrait peut-être se discuter... Et encore, je n’en sais rien. Mais nous les avons rencontrés plusieurs fois ces dernières années et ce qu’ils réalisent en termes de constance et de régularité, compte tenu de l’énergie et de l’intensité qu’ils y mettent, ça force l’admiration. En 2012, Mondeville, Basket Landes, Challes et Bourges finissaient tous premiers de leur poule NF2 si j’ai bonne mémoire. Mais ça parait très loin parce que maintenant c’est très difficile à réaliser.

• Cela en fait-il le favori du plateau ?
Oui ça fait de Lyon le favori. Elles ont remporté le Final 4 l’an dernier, sont premières de leur poule en NF2 et ont fait 10-0 en Espoirs. C’est indéniable. Maintenant, il faudra jouer !

• As-tu regardé les Finales de la Coupe de France entre Lyon et Mondeville pour y voir quelques joueuses que vous allez sans doute croiser sur le terrain ce week-end ?
Oui nous avons regardé la finale de la Coupe avec Jean-Mi et quelques joueuses après l’entrainement samedi matin. On connaît déjà pratiquement toutes les joueuses mais ça nous intéresse de voir ces matches de haut-niveau. Lyon nous a battu de 6 points en ½ finale donc on voulait voir l’épilogue de la compétition.

• A l’occasion de ce type de phase finale, te renseignes-tu sur tes adversaires en récupérant des vidéos ou travaille-tu uniquement sur les forces et faiblesses de ton équipe ?
On fait tout ça à la fois. On travaille sur nous bien sûr, mais on étudie aussi l’adversaire afin de choisir des stratégies dont on pense qu’elles pourraient nous aider à gagner, que ce soit sur les aspects défensifs ou offensifs. On essaie de limiter l’incertitude même si on sait que ça ne fera pas tout.

• Un mot rapide sur la belle saison des Pros, marquée selon moi par une certaine irrégularité. Contre Lyon, ça va passer ?
La saison des pros est très satisfaisante. Une 4ème place synonyme d’avantage du terrain en ¼, sorties des poules et un tour supplémentaire en Eurocup. Ça aurait pu être encore mieux. Sans les contre-perfs à Mondeville ou contre le Hainaut à l’Open tu pouvais être 3ème, mais c’est déjà pas mal. Contre Lyon je ne sais pas. Elles sont en forme, nous aussi on a fini fort. Ce sera intéressant et je vais dire qu’on va passer en 3 manches. Mais je ne suis forcément la personne la plus objective !

• Je te laisse le dernier mot, Vincent…
Le dernier mot sera pour remercier toutes les personnes qui font vivre notre structure, mon collègue Jean-Michel qui est presque toujours d’accord avec moi, les dirigeants qui soutiennent notre travail, nos responsables d’équipe qui nous soulagent efficacement de pas mal de tâches, les familles qui nous font confiance, les bénévoles qui nous suivent et nous aident au quotidien ainsi que l’ensemble du staff médical. Enfin merci à toi de porter de l’éclairage sur nos compétitions qui le méritent.

Merci Vincent pour ce tour de piste très complet. C'est maintenant sur le terrain que les débats vont se déplacer. Bon match !

Lire également la preview de Virgile ABEL pour Bourges : c'est par ici...

Jeudi 26 Avril 2018
Dominique B.

Lu 1864 fois
Notez





Toutes les photos présentées sur ce site n'ont pour objectif que de proposer aux joueuses et à leurs parents la possibilité de voir leur équipe évoluer au sein du club. Les photos sont prises dans le cadre de matchs, d'entraînements ou de manifestations basket. Elles sont la propriété du basketteuses.info et ne servent en aucun cas à des fins commerciales. Si vous ne souhaitez pas qu'une photo sur laquelle vous figurez soit présentée sur ce site, vous pouvez en demander le retrait immédiat par mail.