Le site consacré essentiellement aux équipes U18 et Espoirs... mais pas que !

Final 4 Espoirs : Enfin le Graal pour le BLMA ! Les Flammes remportent le bronze... supprimé par la Fédération



Permettez-moi d'avoir en tout premier lieu une pensée pour Damien LEROUX qui a coaché ce jeudi son dernier match avec une équipe du BLMA : ce titre de Champion de France Espoirs, il est pour lui. A l'issue de la finale du Final 4 de la saison dernière, il avait assumé la défaite : "l’amertume se situe sur mon incapacité à avoir trouvé les solutions pour relancer la machine" m'avait-il déclaré. Il n'y a donc pas de raison que la lumière n'aille pas sur lui aujourd'hui, ce ne sera que justice même si l'homme n'aime pas cela.
Damien LEROUX, fêté par ses joueuses et son staff
Damien LEROUX, fêté par ses joueuses et son staff

Il fait chaud en cette fin de rencontre, si chaud que quelques gouttes de sueur descendent sur mes yeux. A moins que ce ne soit quelques larmes parce que oui, le BLMA est en train de remporter le titre de Champion de France, le premier de l'histoire du club. Il reste 5"8 à jouer et la marque est de 67-61. Même si rien n'est jamais fini au basket, c'est dans la poche. Il ne reste plus qu'à essayer de faire une photo pas trop pourrie, prendre des notes pour essayer d'écrire ces quelques lignes, envoyer les scores par sms à ceux qui ne pouvaient pas suivre le live... et accessoirement à essayer de profiter du moment. Put*** que c'est bon !

Mais pour en arriver là, ces demoiselles en ont pourtant bavé, la faute à un début de rencontre un peu compliqué au moins sur le plan de la réussite : 0/3 pour le duo Léa DJOKO-Merveille LOKOKA, 0/2 aux lancers pour Merveille et 0-4 au tableau d'affichage. Zélie TISSOT de loin nous redonne bien un peu de vie (3-4) mais globalement le BLMA est dans la difficulté. Pas dans le jeu hein, dans la concrétisation surtout. Dans le camp d'en face, Charlotte ABRAHAM nous sort un 2/2 au-delà de l'arc, se souvenant sans doute qu'elle nous avait fait très mal de la même manière la saison dernière. 0/2 aux lancers cette fois pour Léa DJOKO, une petite faute bête côté offensif pour Anouk BRUN et Léa MARTIN : rien ne va et la marque atteint son plus haut pour Villeneuve d'Ascq à 11-21 avant de se figer à 16-23 à la 10ème.

Fort heureusement, le deuxième quart est beaucoup plus efficace et le cercle se débouche. Aimée MICHEL prend à plusieurs occasions le dessus sur son adversaire, le rebond est enfin maitrisé (on passe de 10 rebonds à 13 à 27-22, mention à Merveille LOKOKA et Aimée MICHEL). En découle un 10-0 qui porte le BLMA en tête pour la première fois à 34-30 aux alentours de la 17ème minute. 34-32 au moment de rentrer aux vestiaires.

Elles sont Champion de France Espoirs !
Elles sont Champion de France Espoirs !
A 37-32, on s'imagine la bascule faîte mais il n'en est rien puisque sur 2 minutes de folie c'est un 3-10 qui remet les nordistes en tête 41-46. Et si la lumière venait des fautes ? Dans la bataille, Ble BOUGOUHA prend sa 4ème, Charlotte ABRAHAM et Aziliz LE GUEN leur 3ème. Cette fois c'est des mains d'Anouk BRUN que la lumière va venir, avec deux réussites ultra-importantes pour nous ramener à 46-46 puis 48-48 à la 30ème.
C'est donc sans doute à la vie-à la mort que va se jouer le sort de cette rencontre, à quelques détails. L'expérience du BLMA peut-elle s'avérer comme la veille au soir décisive ? Possible car de la finale de l'année dernière, seules Charlotte ABRAHAM et Elodie LUTBERT sont encore présentes côté Villeneuve alors que de l'autre côté Zélie TISSOT, Anouk BRUN, Merveille LOKOKA, Léa DJOKO, Aissatou KEITA, Enola ONGOLY (blessée hier en demi-finale face à Angers) et Aniss TAGAYI ont déjà l'expérience de l'évènement. Ajoutez a cela une Eléna ZEMOURA importante et ca en fait de l'expérience ! Aniss TAGAYI parlons-en d'ailleurs. Parce que si on a bien vu son travail défensif depuis le début de la rencontre, la voilà qui se transforme également en joueuse clutch avec pas moins de 9 points et 3 rebonds dans cette dernière période. Et comme les grandes, secouées mais dures au mal, continuent leur travail de sape (6 prises de plus pour le tandem Aimée MICHEL-Merveille LOKOKA), la suite vous la connaissez : la chaleur, la sueur, les larmes, Damien et tout et tout... Put*** que c'est bon !

> Quelques photos de la rencontre par ici...

BLMA 67 - Villeneuve d'Ascq 61 (16-23, 18-9, 14-16 et 19-13)
Pour le BLMA : MARTIN, TISSOT 6 pts, ZEMOURA 4 pts, DJOKO 11 pts et LOKOKA 10 pts puis BRUN 11 pts, LARCHEVEQUE 1 pt, MICHEL 9 pts, TAGAYI 7 pts, TRAORE 8 pts, KAVOKA et KEITA.
Pour Villeneuve d'Ascq : CAUSEUR 16 pts, PINEL 6 pts, ABRAHAM 13 pts, BOUGOUHA 7 pts et LUTBERT 9 pts puis NADOU LAWSON 8 pts, GAUFFRENET 2 pts, MOMO NAGUE, LE GUEN, ZONZON et BOBOZO

Les réactions...

Damien LEROUX (coach BLMA) : "C'est très difficile à analyser étant donné mon niveau d'attente... Perdre ça n'est pas normal alors que gagner, ça l'est. Je ne sais pas me satisfaire. Là on a juste obtenu ce que l'on voulait. Je ne suis pas euphorique mais en revanche, je ne vais pas être tourmenté pendant plusieurs jours. Et puis je suis vraiment content pour les Filles parce que contrairement à ce que l'on croit, ces deux années ont été difficiles. Je savais que ce serait mieux cette saison que l'année dernière mais entre le savoir et arriver à ce résultat, il peut toujours y a voir un écart."

Kevin FAUCHOIS (coach Villeneuve d'Ascq) : "Je pense que l'expérience a payé pour le BLMA. C'est un groupe qui vit depuis 2 ans, qui a déjà vécu des finales. Sur les petits détails, à des moments importants du match, ça a sans doute joué. Montpellier a globalement bien mieux géré le tempo du match. Globalement sur le week-end, je suis bien sûr déçu après avoir perdu un match comme celui-ci mais je suis tout de même content de la saison, de l'investissement des Filles. Elles vont mettre quelques jours à digérer mais il faut qu'elles sortent la tête haute."

Villeneuve d'Ascq, vice-Champion de France
Villeneuve d'Ascq, vice-Champion de France
En tout début d'après-midi, les petites Flammes Carolo de Dessislava ANGUELOVA se sont imposées face aux locales de l'UFAB. Après une entame de match qui a vu les deux équipes se répondre du tac au tac dans une sorte de hourra-basket (20-24 à la 10ème), les angevines ont explosé face à la défense tout terrain et hyper agressive de leur adversaire.
Bilan des courses : 2 fautes antisportives pour Eva AGBA et Emma BEAUCLAIR, une technique pour Louise CHAUVELON et surtout un 3-15 qui fait mal. A son meilleur moment, Charleville comptera même une avance de +29 avant que la rencontre ne s'achève sans suspens sur la marque finale de 55-77.

On pense tous alors que les Flammes viennent de conquérir la médaille de bronze mais c'est sans compter les inepties de la Fédération qui n'a rien trouvé de mieux de de supprimer les médailles pour les 3èmes ! Et si on ne donnait plus de collation à celles qui ne marquent pas, on n'aurait pas là encore quelques sources d'économies potentielles ? Honteux/

UFAB 49 55 - Charleville Flammes Carolo 77 ( 20-24, 6-20, 15-18 et 14-15)
Pour UFAB 49: BEAUCLAIR 5 pts, COUDERC 10 pts, BROSSET 2 pts, PERDRIAU 4 pts et OUNOUNOU 9 pts puis NGUINABE 6 pts, CHAUVELON 5 pts, AGBA 2 pts, BAYSSIERE 3 pts, CIMMER 1 pt, BONETT 6 pts et DONNARD 2 pts
Pour Charleville Flammes Carolo : NGANFINA 10 pts, PRUVOST 14 pts, RODRIGUEZ 19 pts, KESSLER 13 pts et AKOMASTRI 6 pts puis RASOLOFOSON 4 pts, KOFFI 2 pts, SONTIA ZUTSOP 9 pts, ARTAUD, PAQUIN, HAMLIL et LEROUGE

La réaction d'après-match

Dessislava ANGUELOVA (coach Flammes Carolo) : "Je suis partagée entre être très contente et avoir des regrets. Les regrets, c'est par rapport à hier parce que je pense qu'on n'a pas bien joué. On a été maldroites et on a oublié nos valeurs défensives. Aujourd'hui en revanche je suis très contente parce qu'on a fait un très bon match jusqu'à la fin du 3ème quart-temps. Le 4ème on va l'oublier parce que c'était fini et on a fait tourner. Ce qui m'a plu, c'est l'intensité que l'on a mis aujourd'hui et le fait que les Filles aient répondu présentes après l'échec d'hier.
Cette troisième place pour nous c'est une fierté parce que ce n'était pas un objectif. Mais c'est une troisième place sans médaille ! Cette nouvelle formule de Final 4, c'est vraiment une très bonne idée. Mais dans ce cas, tu as un podium avec médaille d'or, médaille d'argent et médaille de bronze. J'attends que quelqu'un me trouve des arguments pour justifier cette absence de médailles. C'est pareil pour le fait de jouer dans cette salle sans parquet : ce n'est pas digne d'un Final 4 de l'antichambre de la LFB.

Vendredi 10 Mai 2024
Dominique B.

Lu 1719 fois
Notez




Toutes les photos présentées sur ce site n'ont pour objectif que de proposer aux joueuses et à leurs parents la possibilité de voir leur équipe évoluer au sein du club. Les photos sont prises dans le cadre de matchs, d'entraînements ou de manifestations basket. Elles sont la propriété du basketteuses.info et ne servent en aucun cas à des fins commerciales. Si vous ne souhaitez pas qu'une photo sur laquelle vous figurez soit présentée sur ce site, vous pouvez en demander le retrait immédiat par mail.