Le site consacré essentiellement aux équipes U18 et Espoirs... mais pas que !

Final 4 U18 : Bourges 15 ans après, BLMA fanny



La catégorie U18 tient son nouveau Champion de France et disons-le tout net, c'est un très beau Champion de France, en tout état de cause la plus belle équipe de ce Final 4 Roquebrune 2024. Et si l'on ne peut pas ne pas remarquer que les mini-Tangos n'ont disputé en cette fin de saison que ce Final 4 quand Mondeville et Flammes Carolo médaille d'argent et de bronze ont disputé en sus l'une la Coupe de France à Bercy, l'autre le Final 4 Espoirs à Angers et le BLMA, fanny ce week-end, à la fois Bercy et le Final 4 Espoirs à Angers (sans parler du match décisif à Voiron au milieu de tout ça), cela n'enlève rien à ce titre.

Il n'y a d'ailleurs pas eu de suspens dans cette finale que Bourges a attaqué comme sa demi-finale de la veille face au BLMA, c'est-à-dire avec beaucoup d'intensité : 6-0 (Mathilde SELLE, Clémence COLLIN deux fois), 10-1 (Alicia TOURNEBIZE deux fois) et 18-6 à la 10ème (Juliette BOURGEOIS, Imane LOUBIBET, Mathilde SELLE et Janice ALBERT aux lancers). Excepté la 2ème faute très - trop - rapidement concédé par Alicia TOURNEBIZE aux environs de la 4ème ou 5ème, ça tourne comme une horloge, au contraire du camp d'en face dans lequel Célaine RICCO ne semble pas dans son meilleur jour et la réussite absente.
Avec un 9-0 peu de temps après le début du 2ème quart, Bourges s'octroie un +18 plutôt sympathique (29-11). Il faut dire que Chloé ROUSSELIERE fait encore un grand numéro, notamment en termes de fautes provoquées. Léane LE LANN récolte d'ailleurs au passage sa 3ème alors qu'on ne joue pas depuis 15 minutes. On ne peut pas dire qu'on assiste à un match entre copines tant les deux équipes mettent de l'intensité. Ce n'est pas toujours propre, mais c'est bougrement intense, charge aux arbitres de tenter de maitrise la chose, ce qui n'est pas forcément simple dans ce type de match. La mi-temps est atteinte sur la marque de 40-25 et même si en basket on sait que rien n'est jamais fait, on ne doute pas trop de l'issue finale.

Bourges, Champion de France 2024
Bourges, Champion de France 2024
A cheval sur les deux périodes, c'est un 11-2 que Mondeville va concéder, la faute cette fois à une intenable Maëwenn POILVE (même si la numéro 8 des Tangos ne convertit malheureusement pas tout le travail qu'elle fait) et une efficace Clémence COLLIN. Quel régal ! 51-27 et un plus haut à +24 aux environs de la 25ème : ça se confirme, la messe est dite malgré la réaction du banc de Mondeville en fin de période (Garance SOULAS et Yassa DIAWARA) pour réduire l'écart à 16 unités.
C'est maintenant définitif, le danger essentiel de Mondeville, à savoir Célaine RICCO et la doublette Sarah KEBOUM-BIAMOU/Génésia MAYELE est totalement maîtrisé : peu d'inspiration pour l'une et 9 points uniquement pour les deux autres, voilà une des clés du succès. Avec une nouvelle fois une hyper activité de Chloé ROUSSELIERE dans toutes les zones du terrain et de très beaux mouvements signés Maëwenn POILVE, Bourges décroche le titre en U18, ce qui ne lui était plus arrivé depuis 2009 au Creusot.

> Les photos de la rencontre par ici...

Bourges 66 - Mondeville 44 (18-6, 22-19, 13-12 et 13-7)
Pour Bourges : POILVE 12 pts, COLLIN 15 pts, BOURGEOIS 8 pts, SELLE 4 pts et TOURNEBIZE 6 pts puis ROUSSELIERE 11 pts, LOUBIBET 2 pts, BAMBA 2 pts, ALBERT 6 pts, Am. MANE, An. MANE, COUBLE et ALBERT
Pour Mondeville : RICCO 6 pts, NADOLNY 6 pts, MAYELE 4 pts, GENTIEN 6 pts et LE LANN puis BUSSIERE 1 pt, ODIN 4 pts, SOULAS 4 pts, KEBOUM BIAMOU 5 pts, MAUGER 2 pts et DIAWARA 6 pts et MARIE

Les réactions d'après match

Martial GITTON (coach Bourges) : "L'intensité, c'était vraiment la consigne du weekend. On a pris conscience de plein de choses après la défaite en Coupe de France face à Montpellier et en Espoirs à Charleville, que ce soit moi ou les Filles. On a pris conscience qu'on ne voulait pas être juste une belle équipe qui joue bien au basket mais qu'il fallait mettre beaucoup plus d'intensité d'abord pour gagner, ensuite pour se préparer à aller au haut niveau. Ce weekend, c'est l'aboutissement d'une préparation pendant laquelle on a cessé de se trouver des excuses. Je suis hyper fier des Filles, tu ne peux pas savoir à quel point je suis fier d'elles. Si c'est mieux de gagner de 2 points ou de 20 ? Je dirais de 20 comme ça je peux faire jouer toutes mes joueuses. Je t'avais dit l'année dernière que j'étais fier d'avoir 12 joueuses qui pouvaient jouer, ce soir j'ai pu toutes les faire jouer et c'est hyper important pour moi. Evidemment sur un match comme hier les émotions sont décuplées mais quand tu es en maîtrise et que tu peux faire jouer tout le monde, pour moi c'est important.
Je veux aussi remercier mon staff parce que mon assistant Séb c'est la dernière fois qu'il m'accompagne. On a travaillé ensemble depuis 2 ans, on a tout gagné ensemble. Merci à lui parce qu'il a fait un gros boulot. Il ne part pas du club mais il va avoir de meilleures choses encore donc merci à lui et merci à Jean-Louis qui nous a accompagnés cette année. Ces deux mecs-là méritent la médaille autant que moi.
Ce titre, c'est aussi important pour le club. L'année dernière on a gagné une finale de Coupe de France 7 ans après la dernière, cette année c'est le titre de Champion de France 15 ans après le dernier, c'est la preuve qu'on travaille bien depuis des années, pas que moi et mes collègues mais mes prédécesseurs aussi. La Direction nous fait confiance, nous donne des moyens, on a des bons coachs, des infrastructures, on attire les meilleurs prospects et on continue de progresser là-dessus. Merci au club de nous soutenir et de nous accompagner autant.
"

Mathilde SELLE (Capitaine BOURGES) : "Excellent weekend en effet ! L'intensité était effectivement la clé de ces matchs parce qu'on savait qu'il n'y avait que dans ce domaine que l'on pouvait nous battre. La défaite contre Montpellier en Coupe de France nous a remis la tête à l'endroit et on a fait que bosser, bosser, bosser ce point-là. On avait de gros objectifs et on savait qu'on pouvait les atteindre si on travaillait ça à tous les entraînements et on a réussi. Gagner de 20 ou de 2 ? Peu importe, on est championnes et c'est le principal ! On n'était pas venu ici pour perdre mais pour performer, pour marquer l'histoire du club 15 ans après. Ce beau maillot, on l'a rendu encore plus beau et c'est une fierté pour nous, pour les coachs, pour tout le monde. C'est aussi un moyen de remercier tous les gens du travail qu'ils font pour nous."

Les Flammes Carolo de Charleville arrachent le bronze face au BLMA
Les Flammes Carolo de Charleville arrachent le bronze face au BLMA
Entre les deux demi-finales de la veille, j'avais choisi mon camp : Mondeville pour une revanche de Bercy. Mais pour être honnête, dans l'entourage technique ou parental de nos petites U18, mon idée n'a pas connu beaucoup de succès. La vérité du terrain a en tout cas fait qu'on ne saura jamais ce qu'il serait advenu d'un second BLMA - Mondeville puisque c'est finalement face au Flammes Carolo de Dessi ANGUELOVA que les lattoises ont du ferrailler pour une 3ème 3ème place consécutive.

Là par contre, on sait. On sait que c'est bien à un match de classement auquel on a assisté, avec un tombereau d'approximations, plus de déchets techniques que de rythme et beaucoup de mal pour tout le monde pour relancer les organismes. C'est pourtant globalement le BLMA qui est le plus souvent en tête mais sans jamais parvenir à faire le trou puisque son plus haut ne sera que de +5 à 45-40 aux alentours de la 29ème sur un 4-0 signée Aimée MICHEL (très à son avantage ce dimanche) et Aniss TAGAYI. Globalement mais pas toujours puisque les Flammes Carolo - chez lesquelles Julia PAQUIN et Lina RODRIGUES feront banquette pendant 40 minutes - parviendront elles aussi à passer en tête, de peu elles aussi. Citons essentiellement ce 14-18 issu d'un 0-8 signé d'un bon passage de Jade PRUVOST et des lancers récoltés par Hillary AKOMATSRI. Malgré un tir casse-croûte réussi de son camp par Aimé MICHEL sur le buzzer de la mi-temps, tout est très poussif y compris dans la gestion globale de la rencontre dont on devine déjà qu'elle va dépasser les deux heures !

Après Aniss TAGAYI, c'est cette fois Jailys FARCY qui récolte une faute antisportive, ce qui porte tout de même à 4 le nombre de sanctions de ce type en moins de deux rencontres. On le sent, cette rencontre va se jouer à un rien. Hier, c'est Anouk BRUN qui avait tenté de sauver la patrie, ce dimanche, c'est au tour d'Aniss. Mais cela ne fonctionne pas plus. Même la sortie pour 5 fautes de Stella KESSLER à la 36ème ne suffit pas. De toute évidence les organismes sont comme les carottes : cuites. Bouillies, cramées après 4 weekend consécutifs de compétition (Coupe de France, Final 4 Espoirs, match décisif à Voiron et Final 4 U18) pour certaines pendant que d'autres équipes pouvaient préparer avec un peu plus de confort cette échéance finale. Les inconvénients d'une très belle saison pour le Centre de Formation...
Les Flammes de Dessi ANGUELOVA s'imposent finalement 62-64 et empochent la médaille de bronze.

> Quelques photos de la rencontre par ici...

BLMA 62 - Flammes Carolo 64 (14-13, 19-17, 14-13 et 15-21)
Pour le BLMA : BRUN 16 pts, TAGAYI 2 pts, TRAORE 8 pts, MICHEL 14 pts et A. KEITA puis KAVOKA 15 pts, PEETERS 4 pts, FAVREAU 1 pt, MIZGALA 2 pts, F. KEITA, POLYTE et FARCY
Pour Charleville Flammes Carolo : PRUVOST 13 pts, RAIMBAULT 12 pts, HAMLIL 2 pts, KESSLER 13 pts et AKOMATSRI 18 pts puis ROUZE 3 pts, SONTIA ZUTSOP 1 pt et BUTEZ 2 pts. PAQUIN et RODRIGUEZ dnp

Les réactions d'après match

Léo BOUTEILLER (coach BLMA) : "Les deux équipes se sont un peu observées, elles ont joué avec le frein à main. En tout début d'après-midi, ce n'est jamais le match le plus explosif du weekend. A mon avis, ça se joue dans la gestion des émotions. On subit, on traverse les situations sans les maitriser. On a réussi à faire sortir Stella KESSLER mais pas Jade PRUVOST, on n'a pas réussi à impacter sur son poste de jeu. De son côté, dans ces moments importants, Charleville a su marquer quelques paniers. A la fin, c'est Talya par ses drives, ses feintes et sa capacité à accélérer qui peut faire basculer le match parce que la solution collective, on a vite vu qu'on s'est perdu tout le match sur des passes à terre très molles ou des longues transversales facilement interceptables. Collectivement, ça aurait plus sympa de pouvoir alterner mais je pense vraiment que la gestion de l'émotion et des situations stressantes fait que l'on n'est pas à notre meilleur potentiel sur ces moments-clés.
Un point positif à retenir de ce weekend ? Honnêtement c'est pas facile parce que c'est décevant de repartir sans médaille ni victoire pour finir ce weekend. On a un peu la gueule de bois et on va y réfléchir pendant des heures et des heures. Il reste à digérer pour tous comprendre pourquoi cela nous est arrivé. Mais on est quand même présent sur ce Final 4 et par définition, il n'y a que 4 équipes qui y étaient. Voiron nous a pas mal embêtés dans une poule pas facile donc c'est une vraie fierté d'être là.
"

Dessi ANGUELOVA (coach Flammes Carolo à la mi-temps de Bourges - Mondeville) : "Je suis super contente parce qu'on finit sur une bonne note une saison épouvantable pour moi. La frustration demeure par rapport au match d'hier parce qu'il y avait la place pour passer et qu'aujourd'hui je pense qu'on aurait pu mettre en difficulté cette équipe de Bourges. On a quand même appris beaucoup de choses sur ce tournoi. La déception de ce match d'hier pendant lequel on mène tout le temps pour perdre à la fin je la garde pour moi et c'est quand même mieux de finir sur une bonne note même s'il nous a manqué l'essentiel pour un sportif de haut niveau, cette dureté et cette mentalité de gagnante. On fait 3ème en Espoirs, 3ème en U18 et demi-finaliste en Coupe de France, ce n'est pas bien mais ce n'est pas mal !"

Lundi 20 Mai 2024
Dominique B.

Lu 913 fois
Notez




Toutes les photos présentées sur ce site n'ont pour objectif que de proposer aux joueuses et à leurs parents la possibilité de voir leur équipe évoluer au sein du club. Les photos sont prises dans le cadre de matchs, d'entraînements ou de manifestations basket. Elles sont la propriété du basketteuses.info et ne servent en aucun cas à des fins commerciales. Si vous ne souhaitez pas qu'une photo sur laquelle vous figurez soit présentée sur ce site, vous pouvez en demander le retrait immédiat par mail.