Le site consacré essentiellement aux équipes U18 et Espoirs... mais pas que !

Final 4 U18 : Bourges tient sa revanche, Mondeville pour le "4 à la suite"



Commençons par un petit coup de gueule, par rappeler à ceux du BLMA qui dès le buzzer final y sont allé de leur "merci pour ce beau parcours" ou autre "fin de 7 belles années" que la saison n'est pas terminée et qu'il y a une 3ème place à aller chercher ce dimanche. Si elle ne vous intéresse pas, moi elle m'intéresse et si j'étais coach, joueuse ou parent de joueuse, je ne serais pas très content (c'est peu de le dire). Non mais ! Même si cela part d'un bon sentiment, c'est tellement symptomatique...

Une fois l'église replacée au milieu du village, venons-en au match. Je vous ferais bien le coup du "si loin, si proche..." et j'aurais raison. Mais je rechigne à abuser de cette formule éculée qui pourtant aurait parfaitement convenu ce soir. Non, je citerai plutôt le coach de Bourges, Martial GUITTON, qui dans sa déclaration d'après-match a tout résumé en peu de mots : "En Coupe de France, Montpellier nous avait détruit en termes d'intensité. Du coup on avait énormément insisté là-dessus depuis le début de la préparation : si on est capables de répondre, si on est capables de mettre pendant 40 minutes l'intensité que le BLMA a su mettre, on aura notre chance à un moment donné". Ce qui fût dit fût fait, ce qui se traduisit en termes de score par un 1-9 (5 points de Maëwenn POILVE et 4 de Mathilde SELLE) en tout juste 2 minutes de jeu et le premier temps-mort posé en urgence par Léo BOUTEILLER.
Bien entendu la suite de la rencontre n'est pas une formalité pour les Tangos mais il faut tout de même attendre la 18ème et un 9-0 signé Myriam TRAORE (2+1), Talia KAVOKA, Aimée MICHEL et Aissatou KEITA pour que les petites Gazelles passent pour la première fois en tête à 27-24. Cela ne dure malheureusement pas et à 29-30 au moment de rentrer aux vestiaires, on est assez heureux d'être si proche !

Le troisième quart voit une nouvelle fois les deux équipes au coude à coude mais c'est le BLMA qui fait l'élastique : 31-30 (Myriam TRAORE), 33-34 (Maëwenn POILVE de loin puis Clémence COLLIN), 34-39 (doublé de Clémence COLLIN) puis 41-39 sur un 7-0 qui-fait-du-bien (Aissatou KEITA aux lancers, Talia KAVOKA puis Jailys FARCY de loin).

Sur le buzzer, Myriam TRAORE réalise sans doute que le BLMA vient de laisser passer sa chance
Sur le buzzer, Myriam TRAORE réalise sans doute que le BLMA vient de laisser passer sa chance
Vous l'avez compris, cette rencontre devient irrespirable. Le combat est rude. Pas forcément techniquement éblouissant mais rude. Côté BLMA, on perd peu à peu sa lucidité. On dribble, on dribble... et on se fait prendre la balle dans les mains. A ce petit jeu, Anouk BRUN se fait prendre deux fois de suite par la patrouille ("deux fois de plus" pourrait-on dire et de regretter à ce moment de la rencontre l'absence de stats cotnrairement à Angers la semaine dernière) et le score passe de 46-46 à 46-51 (Juliette BOURGEOIS les deux fois). Alors que l'on se dit que Léo BOUTEILLER va la faire refroidir sur le banc, la demoiselle enquille deux primés consécutifs là aussi pour le 52-51. Incroyable. Enervant mais incroyable.
Il reste un peu moins de 4 minutes et les lattoises tiennent maintenant le bon bout. De peu, mais elles le tiennent : 56-54 (Aimée MICHEL), 58-56 (Aniss TAGAYI). Insuffisant malheureusement pour éviter les prolongations, Clémence COLLIN ayant superbement pris ses responsabilités par 3 fois pour arracher le 58-58.

Ces 5 minutes supplémentaires seront essentiellement un duel entre Anouk BRUN et Bourges, la numéro 11 du BLMA étant la seule à scorer face à l'intenable Clémence COLLIN (encore et toujours), Chloé ROUSSELIERE et une Alicia TOURNEBIZE excellemment bien gérée par son coach Martial GUITTON, c'est-à-dire protégée au fur et à mesure de ses rapides 3 premières fautes puis remise en jeu avec un passage en zone pour lui éviter une éventuelle 4ème. Eternel débat au sujet d'une joueuse parfois clivante qui veut - et peut - sauver la patrie avec tous les risques que cela comporte, surtout quand cela ne fonctionne pas... Fin de la rencontre sur le score de 65-67, un score qui laisse beaucoup de regrets puisqu'il y avait la place mais qui au final s'avère assez logique sur l'ensemble de la rencontre tant le BLMA a souffert pour rester en vie et se donner le droit d'y croire. Mais souvenez-vous : il reste un match et une breloque en bronze à aller chercher !

> Quelques photos de la rencontre par ici...

BLMA 65 - Bourges 67 a.p. (11-15, 18-15, 12-14, 17-14 et 7-9)
Pour le BLMA : BRUN 14 pts, TAGAYI 7 pts, TRAORE 10 pts, MICHEL 8 pts et A. KEITA 7 pts puis KAVOKA 5 pts, PEETERS 2 pts, FARCY 9 pts, FAVREAU 1 pt, F. KEITA 2 pts et POLYTE. MIZGALA dnp
Pour Bourges : POILVE 17 pts, COLLIN 17 pts, BOURGEOIS 8 pts, SELLE 10 pts et TOURNEBIZE 4 pts puis ROUSSELIERE 9 pts, LOUBIBET 2 pts, BAMBA, Am. MANE, An. MANE et ALBERT. COUBLE dnp

Dans l'autre demi-finale, Mondeville a confirmé qu'il était bien une machine à gagner. Pourtant mal embringué pendant une grosse mi-temps, comptant jusqu'à 13 points de retard, les protégées d'Axel JOLY ont fini la rencontre en boulet de canon sur un 26-12 très collectif sorti des mains de pas moins de 7 joueuses : Garance SOULAS (1 point), Mélina BUSSIERE (2 points), Léa NADOLNY (3 points), Célaine RICCO (4 points), Léane LE LANN et Sarah KEBOUM BIAMOU (5 points) et Genesia MAYELE (6 points).
Une victoire qui leur ouvre le droit de rêver à un 4ème titre consécutif en cas de victoire ce dimanche contre Bourges. Impressionnante constance au plus haut niveau...

Mondeville 73 - Flammes Carolo 69 (17-21, 10-17, 20-19 et 26-12)
Pour Mondeville : RICCO 4 pts, NADOLNY 7 pts, LE LANN 12 pts, MAYELE 17 pts et GENTIEN 8 pts puis BUSSIERE 2 pts, ODIN 2 pts, SOULAS 2 pts, KEBOUM BIAMOU 19 pts, MAUGER et DIAWARA. MARIE dnp
Pour Charleville Flammes Carolo : PRUVOST 17 pts, HAMLIL 4 pts, RODRIGUEZ 4 pts, KESSLER 13 pts et AKOMATSRI 9 pts puis RAIMBAULT 10 pts, ROUZE 2 pts, PAQUIN 5 pts, SONTIA ZUTSOP 5 pts et BUTEZ

Les réactions d'après-match

Léo BOUTEILLER (coach BLMA) : "On ne débute pas bien, on subit l'impact, l'agressivité qu'elles nous mettent dès le début. Au final, on n'a jamais trop la main sur la rencontre, même si un peu comme à Bercy on n'est jamais loin. Quand on redomine un petit peu sur la fin, on n'arrive pas à faire le trou parce qu'elles sortent deux ou trois actions avec beaucoup de talent. On perd beaucoup de lucidité, de ballons. On n'est pas serein dans le contrôle de balle, dans le spacing. On a trop réfléchi et le début du match nous a mis dans cette crainte permanente. Maintenant demain on veut repartir avec quelque chose dans la poche, pas avec la place du déçu qui termine sur deux défaites. On était venus chercher quelque chose que l'on n'aura pas mais comme on l'avait deux ans de suite, on veut cette 3ème place."

Martial GITTON (coach Bourges) : "Il fallait montrer au BLMA qu'on était capables d'être intenses, il faut répondre et on aura notre chance à un moment donné. Ça se joue à des détails, ce n'est pas un hasard s'il y a une prolongation. Les deux équipes méritaient d'aller en finale, c'est tombé de notre côté cette fois et j'en suis le plus heureux du monde mais bravo à Damien, bravo à Léo, c'est un des plus beaux matchs que j'ai coachés jusqu'à maintenant. Mais tu as raison, ce n'est que la moitié du chemin et c'est ce qu'on leur a dit. Demain si on ne gagne pas, on n'aura plus que les larmes et je n'ai pas envie de ça. On va essayer de conjurer le sort qu'on a connu il y a 2 ans face à Mondeville, ça fait 15 ans qu'on n'a pas gagné et on veut faire grandir ce maillot et ramener la médaille."

Dimanche 19 Mai 2024
Dominique B.

Lu 1086 fois
Notez




Toutes les photos présentées sur ce site n'ont pour objectif que de proposer aux joueuses et à leurs parents la possibilité de voir leur équipe évoluer au sein du club. Les photos sont prises dans le cadre de matchs, d'entraînements ou de manifestations basket. Elles sont la propriété du basketteuses.info et ne servent en aucun cas à des fins commerciales. Si vous ne souhaitez pas qu'une photo sur laquelle vous figurez soit présentée sur ce site, vous pouvez en demander le retrait immédiat par mail.