Le site consacré essentiellement aux équipes U18 et Espoirs... mais pas que !

Finales LFB : la (sale) guerre des places



"Mais si Dom, tu verras : tu connais plein de monde et plein de joueuses dans chacun des deux clubs, tu n'auras pas de mal à avoir de places" m'a-t-on répondu à chaque fois que j'annonçais que je serais bien à Lyon pour le match #5 entre l'Asvel Féminin et le BLMA si je réussissais à avoir des places. Mais voilà, je sentais bien que l'Asvel allait en toute logique vouloir rendre la monnaie de sa pièce au BLMA qui avait ouvert les hostilités lors de l'ouverture des locations pour le match #4 avec une billetterie uniquement physique (sur place). Et de fait, c'est ce qu'il arriva.
Mais reprenons depuis le début...

Pour les matchs #1, #2 et #3 : aucun problème à signaler avec la mise en place des billetteries classiques dans les 2 clubs, donc des achats possibles par internet. Pour avoir été présent aux 3 rencontres (les deux premières à Mado-Bonnet et la troisième au Palais des Sports) et hormis les 50 places réservées à chaque fois pour les supporters adverses derrière le banc de leur équipe, je ne me souviens pas avoir vu arriver des hordes de lattois à Lyon ni des hordes de lyonnais à Lattes. Mais voilà que pour le match #4 le BLMA décide d'ouvrir les hostilités avec la suppression de la billetterie en ligne et ce message sur le Facebook du club : "Pas de vente en ligne, vente uniquement à la Bodéga de 10h à 20h mercredi."
Cette double punition pour l'amateur de basket (obligation de se rendre sur place à des horaires auxquels seuls ceux qui ne travaillent pas sont disponibles) viendrait-elle de la petite guéguerre à laquelle semblent se livrer les deux finalistes depuis le départ annoncé d'Héléna CIAK, guéguerre dont on pouvait espérer qu'elle avait atteint son paroxysme lors de la fin de match tendue entre Valéry DEMORY, Thibaut PETIT et Franck MANNA (lire L'EQUIPE du 15 mai)

Finales LFB : la (sale) guerre des places
Allez savoir... Toujours est-il que pour le match #5 d'aujourd'hui, c'est au tour de l'Asvel d'avoir supprimé sa vente en ligne et de n'avoir ouvert que 2 créneaux de réservation à la salle. Mais là au moins, pas d'hypocrisie puisque tandis que les préposés à la vente présents sur place samedi matin annonçaient clairement que "puisque Montpellier l'a fait, on le fait" le club répond régulièrement aux nombreux mécontents qui s'expriment sur sa page Facebook que c'était "la seule possibilité pour donner la priorité aux supporters des Lionnes".
Heureusement qu'il n'y a que 5 rencontres possibles sinon, la prochaine étape c'était quoi ? La présentation d'un justificatif de domicile ? Halte au sketch, à cette petite guéguerre qui ne fait de victimes que du côté des amoureux du ballon avant même d'en faire du côté des supporters de l'un ou l'autre des deux clubs.

La solution, car il y a bien une solution, est simple : que pour les prochaines années la LFB impose à chaque club finaliste de réserver un quota de places à mettre en ligne, disons par exemple 20% du nombre de sièges total de la salle par exemple avec un maximum de 3 ou 4 places par commande. Au moins tout le monde aura-t-il sa chance !
En ce qui me concerne, je devrais bien être à Lyon ce jeudi à l'heure où vous lirez ces lignes, mais uniquement parce que mon fils a pu faire l'aller-retour en TGV samedi matin pour acheter une place. Je dois pourtant concéder qu'après près de 20 ans à suivre ce club de très très près y compris quand il n'était pas au plus haut niveau (ah les après-matchs pizzas du côté de Martigues ou les soirées à Grignard... voilà qui va rappeler quelques souvenirs aux plus anciens), la digestion est difficile (°) !

(°) Précisions bien que je parle de places payantes et non d'invitations puisque je ne demande jamais aucune invitation. Merci à ceux qui ont essayé malgré tout.

Jeudi 23 Mai 2019
Dominique B.

Lu 391 fois
Notez



1.Posté par VIVI le 24/05/2019 10:01
Nous avons été nous aussi très frustrés car nous n'étions pas à Lyon pour la finale et malgré que nous fassions partie avec toi des plus anciens supporters du cub (déplacement mémorable à Voiron avec les élus et les dirigeants) C'était la belle époque où on partageait le pâté et le saucisson mais les époques changent, les mentalités aussi et nous ne sommes pas convaincus que le mot "supporters" signifient quelque chose aujourd'hui malgré notre présente assidue.

Nouveau commentaire :




Toutes les photos présentées sur ce site n'ont pour objectif que de proposer aux joueuses et à leurs parents la possibilité de voir leur équipe évoluer au sein du club. Les photos sont prises dans le cadre de matchs, d'entraînements ou de manifestations basket. Elles sont la propriété du www.lattesmontpellier-basket.com et ne servent en aucun cas à des fins commerciales. Si vous ne souhaitez pas qu'une photo sur laquelle vous figurez soit présentée sur ce site, vous pouvez en demander le retrait immédiat par mail.