Le site consacré essentiellement aux équipes U18 et Espoirs... mais pas que !

Magistral, magistrales



En dehors de la joie habituelle des joueuses du clan vainqueur et de la déception de celles du clan vaincu, une image restera gravée: celle de Valéry DEMORY heureux comme un gamin, coiffé du chapeau bleu et blanc des Jumpers, un drapeau de Montpellier-Agglo à la main, les bras levés au ciel pendant de longues, longues minutes et se promenant dans son demi-terrain ivre de bonheur.
Ainsi donc ce n’était pas un rêve

Alors que l’on se demande avant le coup d’envoi si les lattoises n’ont pas laissé passer une chance extraordinaire 48 heures avant en laissant échapper une rencontre que jamais elles n’auraient dû perdre – Céline DUMERC reconnaissait d’ailleurs le matin même que si Bourges avait perdu cette série 0-2 ce n’aurait pas été sur ce match #2 qu’elle aurait eu des regrets mais sur le match #1 – on est vite rassurés : Bourges n’est décidément pas au mieux. Du coup c’est le BLMA qui se porte en tête 2-6. Histoire de ne pas douter. Et même si Céline DUMERC puis Paoline SALAGNAC trouvent la faille au-delà de l’arc pour égaliser à 9-9, il faut attendre un sublime passe dans le dos de Caps pour Romane BERNIES pour que Bourges soit en tête à 11-9, 10ème. Il y a match !

La défense du BLMA est imperméable ou presque et côté berruyer on bafouille ses attaques (31% au final). Comble de malheur, la réussite n’est pas au rendez-vous (demandez à Paoline SALAGNAC ce qu’elle en pense) et le rebond est tout à l’avantage de Géraldine ROBERT et ses copines. Ce n’est donc pas une surprise si le score repart en faveur des visiteuses : 11-14, 13-18 puis 17-23 sur un primé de Gaëlle SKRELA. Fati SACKO valide le +6 au moment de retourner aux vestiaires à 19-25.

Valéry DEMORY: en voilà un qui, avec son assistant Guy PRAT, a sacrément du bosser pour préparer cette série!
Valéry DEMORY: en voilà un qui, avec son assistant Guy PRAT, a sacrément du bosser pour préparer cette série!
Malgré de grosses douleurs à une côte depuis plusieurs semaines, douleur encore ravivée en début de match, Virginie BREMONT alterne avec Ingrid TANQUERAY à la mène et au marquage de Céline DUMERC. Et comme la capitaine des Bleues et des Tangos est plus nerveuse qu’à l’accoutumée, la voilà rapidement affublée de 3 fautes personnelles. L’écart, lui, n’a pas changé (ou si peu) : +7 à 28-35. Oui vous lisez bien : 28 points seulement concédés aux triples Championnes de France en titre.

Le dernier quart est un quart de folie. De folie bleue tout d’abord avec ces doubles réussites successives de Gaëlle SKRELA de loin puis de près puis de Géraldine ROBERT. Au total 9 points qui portent l’avantage des visiteuses à un irréel +16 : 30-46. Il reste alors 5 grosses minutes à jouer. Sur le banc ou sur le terrain les bras sont maintenant levés sur chaque réussite lattoise ; on frôle un doux moment d’euphorie mais chacun sait qu’après l’euphorie le réveil peut être douloureux. Et il ‘est ! Paoline SALAGNAC réussit le primé, Johannah LEEDHAM intercepte la remise en jeu et marque avec la faute. En moins de 15 secondes Bourges vient de coller un 6-0 à son rival, de faire repasser le débours à -10 (36-46) et de remettre le feu à un Prado superbe dans de tels moments.
Pire : profitant d’un 0/2 aux lancers de Virginie BREMONT, c’est même à -2 (44-46) que Bourges recolle quelques temps plus tard sur de nouveaux exploits signés Paoline SALAGNAC puis Emmeline NDONGUE. Après l’euphorie nous parcoure maintenant un petit vent de panique : pas comme vendredi, non, pas comme vendredi ! La valeureuse capitaine Gaëlle SKRELA se charge alors des 52 dernières secondes avec un 2/2 aux lancers et une ultime interception, décisive cette fois. A l’issue d’une belle rencontre au cours de laquelle les arbitres avaient visiblement décidé de laisser jouer (13 fautes à 15 dans un match tout de même très engagé), le BLMA tient son titre !

Il est l’heure maintenant pour les visiteuses, comme Bourges la saison dernière à Lattes, de recevoir leur trophée sous les applaudissements respectueux du public local. Un public local qui fera ensuite une énorme standig ovation à l’occasion des adieux à la compétition d’Emmeline NDONGUE, 13 ans sous le maillot Tango. Une belle joueuse et oui, un bien beau public…
Ainsi donc ce n’était pas un rêve…

Bourges 44 – BLMA 50 (11-9, 8-16, 9-10 et 16-15)




Mardi 27 Mai 2014
Dominique B.

Lu 1012 fois
Notez





Toutes les photos présentées sur ce site n'ont pour objectif que de proposer aux joueuses et à leurs parents la possibilité de voir leur équipe évoluer au sein du club. Les photos sont prises dans le cadre de matchs, d'entraînements ou de manifestations basket. Elles sont la propriété du www.lattesmontpellier-basket.com et ne servent en aucun cas à des fins commerciales. Si vous ne souhaitez pas qu'une photo sur laquelle vous figurez soit présentée sur ce site, vous pouvez en demander le retrait immédiat par mail.