Le site consacré essentiellement aux équipes U18 et Espoirs... mais pas que !

Manuella GRAMAGE (ex-BLMA) : "Je suis venue visiter en février. J'étais comme dans un rêve !"



Voilà bien longtemps que je ne me suis pas exprimé sur ce site, laissant tranquillement passer - en vrac - la réélection de Jean-Pierre SIUTAT à la tête de la FFBB, la suppression sans coup férir des play-down de LFB et des play-off de Ligue 2, le point de mi-saison du BLMA sur le mode tout-va-bien-et-ce-qui-ne-va-pas-ira-bien-à-la-fin et l'arrivée début 2021 de la énième américaine, bref ! autant de sujets qui fâchent. Du coup, pour clôturer cette année 2020 si particulière, autant terminer sur ce que j'aime - les interviews - dans un domaine qui m'est cher - le Centre de Formation avec ses pensionnaires ou ex-pensionnaires - et avec une joueuse pour qui j'ai conservé beaucoup d'affection - Manuella GRAMAGE. Et comme la jeune fille a quitté la France pour une belle aventure au Canada, l'occasion était parfaite.

• Salut Manuella. Tu te souviens de moi ?
Salut Dominique. Bien sûr que je me souviens de toi !

• Commençons par le plus important : sur une échelle de 0 à 10, comment est ton moral ?
Je dirais que mon moral est à... 12.

• Comment as-tu traversé cette année 2020 si particulière et plus particulièrement ces deux périodes de confinement ou de couvre-feu ?
Pas trop mal puisque je suis partie pendant la deuxième période de confinement en France et qu'au Canada on n'est pas confinés. On vit presque normalement, même s'il y a encore quelques restrictions.

• Qu’est-ce qui a été – ou qui est encore – le plus difficile pour toi ?
Certainement d’avoir arrêté les entraînements pendant un long moment. Même encore aujourd’hui c’est encore difficile de revenir à la « vie normale ».

• D’habitude je vous demande toujours où vous êtes pour me répondre et ce que vous voyez devant vous quand vous levez la tête mais dans ton cas, la question revêt un caractère tout particulier. Peux-tu donc nous dire ce que tu vois devant toi mais surtout à quel endroit de la planète tu es ?
J’ai devant moi les hoodies de l’académie que je viens de recevoir et si je tourne la tête je vois de la neige puis de la neige et encore de la neige puisque je suis actuellement au Canada dans la ville de Sherbrooke.

• Mais que fais-tu donc là-bas, si loin de chez toi ?
Je suis là pour étudier et jouer au basket avec mon académie. Aussi pour découvrir une nouvelle culture et une nouvelle façon de vivre.

• Quand es-tu arrivée ?
Je suis arrivée le 31 octobre. Au départ j’aurais du arriver au Canada en juin mais avec la crise sanitaire j’ai eu "quelques problèmes" au niveau des frontières...

• Projet sportif ou projet d’études ? Tu veux toujours être biologiste marin ?
Mon projet c’est de jouer au meilleur niveau tout en atteignant mes objectifs scolaires. Ahah non, j’ai abandonné la biologie : la biologie n'était n’est pas faite pour moi !

Manuella devant une porte sur le vieux port de Montréal (photo M. GRAMAGE)
Manuella devant une porte sur le vieux port de Montréal (photo M. GRAMAGE)
• Peux-tu nous décrire précisément ce qui t’attend (en termes de durée d’études, de diplôme, de basket etc…) et comment tu es installée (en université ou chez quelqu’un) ?
Je suis ici pour une durée de minimum 3 ans. Actuellement je suis dans ma dernière année d’étude secondaire pendant laquelle je dois finir de valider mes cours pour intégrer par la suite le CEGEP le plus tôt possible. Mon diplôme est sur une durée de 3 ans + 5 ans d’université. C’est un diplôme de journaliste sportif avec en plus de la gestion.

• Quand as-tu commencé à travailler sur ce projet et par quel intermédiaire l’as-tu trouvé ? Y a-t-il eu des sélections scolaires ou sportives ?
C’est grâce à l’académie Basket Avenir Éducation que j’ai pu venir ici et c’est mon coach qui m’a contactée via les réseaux sociaux : j’étais le style de joueuse qui lui correspondait. Ensuite je suis venue visiter en février et l’équipe et les infrastructures. J'étais comme dans un rêve et j’ai tout de suite accroché avec l’équipe, le staff, l’école... Le projet sport-études qu’ils m’ont proposé me correspondait parfaitement.

• Connaissais-tu déjà du monde en arrivant ?
Oui je connais Amandine AMORICH (NDR : une autre ex- du Centre de Formation) qui joue dans un autre Cegep au Québec. Mais maintenant nous sommes adversaires.

• Qu’as-tu découvert auquel tu ne t’attendais pas ?
Je m’attendais à tout. En fait, c'est pour ça que je suis venue visiter avant : je ne voulais pas avoir de mauvaise surprise à l’arrivée.

Qu’est-ce qui te manque le plus de la France ? La famille, les copains, le soleil, le/la chéri(e) que tu avais trouvé(e) ?
Ce qui me manque le plus, c’est ma famille et mes amies bien sûr. Mais bon, on s’adapte et maintenant il y a tellement de moyens de communication ! Mais ce qui me manque aussi, c'est surtout le soleil ! Depuis que je suis arrivée je ne l’ai vu qu'une fois mais il faisait -20 dehors 😭

• Du coup tu ne rentres pas chez toi pour Noël. Tu t’es tout de suite faite à cette idée ou il t’arrive d’avoir un petit coup de blues de temps en temps à cette perspective ?
Bien sûr que je m’y attendais. C’est compliqué, ça fait un petit pincement au cœur... Mais pour l'instant, pas trop de coup de blues. Je pense que c’est parce que mes journées sont assez remplies.

• A la base, Noël est une fête catholique. Ça te parle ou pour toi c’est plutôt un grand bazar commercial, une fête de famille ou des vacances scolaires ?
Pour moi c’est une fête de famille, c’est une occasion de retrouver toute la famille car on n'a pas forcément d'autres occasions de se voir tous ensemble dans l’année.

Manuella GRAMAGE en ville à Montréal (photo M. GRAMAGE)
Manuella GRAMAGE en ville à Montréal (photo M. GRAMAGE)
• Les 24 et 25 décembre habituellement, ça se passait comment chez toi ? Qu’est-ce qui symbolise le plus Noël ?
Chez moi, ça aurait été repas du soir le 24 avec ouverture des cadeaux à minuit puis repas du midi le 25 avec encore des cadeaux haha. Ce qui symbolise le plus Noël chez moi c’est vraiment de se retrouver avec toute la famille.

• Te souviens-tu d’un Noël particulier et pour quelle raison ?
Non, toutes les années me marquent différemment.

• Sais-tu déjà comment tu vas passer ce premier Noël canadien ?
Cette année je vais fêter Noël avec ma famille que j’ai au Canada. Mais tout est très strictement surveillé au niveau des rassemblements donc je ne sais pas encore précisément ce que je vais faire.

• Des pieds tout neufs parce que tu n’aimes toujours pas les tiens ou autre chose ? Indépendamment de toute notion de prix ou de réalisme, quel est le plus beau cadeau de Noël que l’on pourrait de faire ?
Hahah non ça va mieux à ce sujet ! Indépendamment de toute notion de réalisme, ça serait de pouvoir faire revenir des personnes qui sont parties... 🙂

• Pour le réveillon du 31, sais-tu déjà ce que tu vas faire ? La situation sanitaire permet-elle les grands rassemblements ou est-ce limité comme en France ?
Les règles sont très strictes et nous n’avons pas le droit aux rassemblements. Donc cette année ce sera un réveillon simple avec quelques amis. Mais ce n’est pas le réveillon que j’imaginais !

• Quand vas-tu commencer à jouer au basket (ou recommencer, je ne sais pas) ?
Le 3x3 en janvier et peut-être le 5x5 en février, cela va dépendre de la situation sanitaire et du règlement du Gouvernement.

• Qu’attends-tu le plus pour cette année 2021 qui arrive ?
—> mon plus grand souhait c’est de pouvoir retrouvé une vie sans covid et de pouvoir débuter la saison...

• La question que je ne t’ai pas posée et à laquelle tu aurais aimé répondre ?
Est-ce qu’il fait froid au Canada 😂😂

• Et la réponse ?
Oh oui ! Et puis ça fait 2 mois que je n’ai pas vu un rayon de soleil ahah

• Comme toujours je te laisse le dernier mot, Manu…
Merci beaucoup pour cette interview, j’espère que tu en auras appris un peu plus sur ma nouvelle vie.
Profite bien des fêtes de fin d’année et de tes proches !


Merci Manuella d'avoir terminé cette année avec nous et bien entendu, affaire à suivre !
Bonnes fêtes à toi.

Jeudi 24 Décembre 2020
Dominique B.

Lu 1222 fois
Notez





Toutes les photos présentées sur ce site n'ont pour objectif que de proposer aux joueuses et à leurs parents la possibilité de voir leur équipe évoluer au sein du club. Les photos sont prises dans le cadre de matchs, d'entraînements ou de manifestations basket. Elles sont la propriété du www.lattesmontpellier-basket.com et ne servent en aucun cas à des fins commerciales. Si vous ne souhaitez pas qu'une photo sur laquelle vous figurez soit présentée sur ce site, vous pouvez en demander le retrait immédiat par mail.