Le site consacré essentiellement aux équipes U18 et Espoirs... mais pas que !

Pros : Bourges aide le BLMA à tourner la page



Il reste 1 match au Prado c'est certain, peut-être 2 si les Gazelles réussissent l'exploit de l'emporter vendredi. Soyons fous : peut-être même encore 7 au total si elles vont jusqu'au bout d'une finale disputée en 5 manches. Peut-être... Car en s'inclinant mardi soir dans leur Palais des Sports et en rendant un joli hommage au trio magique de ces dernières années DEMORY-PRAT-SKRELA, le BLMA a sans doute acté que l'aventure était terminée.

La partie débute sous les meilleures auspices avec un 8-0 signé d’une Kristen MANN déjà en feu (6 points) et d’Elodie GODIN, Valérie GARNIER se voyant ainsi obligée de poser son premier temps- mort après seulement 95 secondes de jeu. Ajoutez à cela la réussite de Géraldine ROBERT dès la reprise des débats et vous obtenez ainsi le superbe 10-0 ornant le panneau d’affichage du Palais des Sports de Lattes. Quel départ ! Ce doux état d’euphorie se poursuit encore jusqu’à la 4ème minute qui voit une nouvelle fois Kristen MANN scorer pour porter la marque à 14-5 mais on sent déjà bien qu’à 100% de réussite jusqu’alors, la chose ne va pas forcément durer et que des temps plus difficiles sont à prévoir.
Côté berruyer, c’est Clarissa DOS SANTOS qui réveille le tableau « visiteur » mais c’est l’emblématique Jo LEEDHAM qui sonne la révolte avec quatre réussites dont la dernière permet à Bourges de passer en tête à 14-17. Quelques secondes plus tard, l’avantage des Tangos atteint les 6 unités à 16-22 : le BLMA vient tout simplement de concéder un 2-17.

A cheval sur les deux périodes, bénéficiant de l’excellente rentrée de Renée TAYLOR et de l’état de grâce de Kristen MANN toujours pointée à 100%, les lattoises parviennent à recoller à 22-22. Mais il faut être réaliste : l’effort est désormais trop grand. Chaque panier doit maintenant être arraché et même si l’on parvient au prix de belles défenses à limiter l’accès des visiteuses à la raquette, c’est au-delà de l’arc de que Bourges connaît une très belle réussite : 4/5 dès la fin du premier quart pour Jo LEEDHAM (2/2), Diandra TCHATCHOUANG et Alexia CHARTEREAU, 6/10 à la mi-temps avec les réussites supplémentaires de Marine JOHANNES et Diandra TCHATCHOUANG. Le score à la mi-temps est de 39-45 mais tout reste cependant possible pour croire encore à ce qui serait un véritable exploit.

Pros : Bourges aide le BLMA à tourner la page
D’autant plus possible d'ailleurs que le retour aux affaires se fait sur le même mode que l’ouverture des débats, les Gazelles signant un 11-2 par l’intermédiaire de l’incontournable Kristen MANN ainsi que Géraldine ROEBRT et Gaëlle SKRELA par deux fois, obligeant là aussi Valérie GARNIER à poser un temps-mort, cette fois après 5 minutes de jeu. Revoilà le BLMA en tête à 50-47 !
La révolte viendra cette fois encore des étrangères de Bourges, Clarissa DOS SANTOS puis Kayla ALEXANDER remettant leur équipe dans le sens de la marche avant que Marine JOHANNES n'enfonce le clou à longue distance : 50-54. La chance du Champion de France en titre vient de passer.
Prenez les joueuses 8ème, 9ème et 10ème de chaque côté du terrain : Ana Maria FILIP, Paoline SALAGNAC et Alexia CHARTEREAU d’un côté avec 25’ de jeu et 6 points, Anaïs DEAS, Laura FISCHER et Alyssia FAYE, toutes trois « DNP » de l'autre. La messe est dite. Ajoutez à cela quelques coups de sifflets assassins d'une de nos vieilles connaissances du sifflet et la conclusion s'impose : la marche est trop haute et telle la chèvre de Monsieur SEGUIN le BLMA doit rendre les armes après avoir vaillamment lutté et chèrement vendu sa peau.

On savait que Bourges au complet n’était pas le même Bourges que celui qui a longtemps été pénalisé par les blessures. On en a eu une nouvelle fois la preuve ce mardi : avec son effectif de classe internationale, Valérie GARNIER peut espérer voyager loin. Côté visiteur, avec un effectif plus que limité par les absences de Naomie HALMAN et Fati SACKO, le courage ne suffit plus.

La défaite consommée, il restait alors ce qui était peut-être non pas l’essentiel mais le plus important : l’hommage (fait avec les moyens du bord mais assez réussi) du BLMA et du public au trio magique du club, premier moment d'humanité de ces dernières années. Gaëlle SKRELA, Valéry DEMORY et Guy PRAT se voyaient ainsi offrir leur maillot floqué de « 2004-2017 » pour la première, « 2007-2017 » pour les suivants. Dans la foulée, le président annonçait ce que nous étions quelques-uns à espérer : le numéro #12 ne sera plus porté au BLMA.
Oui, même s’il reste 1 match vendredi à Bourges, peut-être 2 en cas d’exploit ou même 7, c’est bel et bien ce soir qu’une page incroyable du BLMA vient de se tourner.

Mercredi 26 Avril 2017
Dominique B.

Lu 890 fois
Notez





Toutes les photos présentées sur ce site n'ont pour objectif que de proposer aux joueuses et à leurs parents la possibilité de voir leur équipe évoluer au sein du club. Les photos sont prises dans le cadre de matchs, d'entraînements ou de manifestations basket. Elles sont la propriété du www.lattesmontpellier-basket.com et ne servent en aucun cas à des fins commerciales. Si vous ne souhaitez pas qu'une photo sur laquelle vous figurez soit présentée sur ce site, vous pouvez en demander le retrait immédiat par mail.