Le site consacré essentiellement aux équipes U18 et Espoirs... mais pas que !

Eric LE PAPE : "La fraternité et la convivialité sont des valeurs essentielles du collectif"



Acteur incontournable du basket régional, Éric LE PAPE est également très impliqué dans l'organisation du Vin't'Age puisque la 5ème édition de ce tournoi international se déroulera cette année à Frontignan. Après René DENAT (lire par ici...) et Jean-Paul REBATET (lire par là...) il était donc naturel de l'interroger sur le sujet.

• Bonjour Éric. Question traditionnelle pour débuter : où es-tu au moment de répondre à cette interview ?
Bonjour Dominique. Comme souvent à mon bureau entre plusieurs sujets à traiter mais celui du Vin’t'Age me tient particulièrement à cœur.

• Tu succèdes dans ces colonnes à René DENAT qui nous accueillera à Frontignan et Jean-Paul REBATET, co-créateur du Vin’t’Age. Que retiens-tu de ce qu’ils nous ont dit ?
Tu sais, avec Jean-Paul Rebatet nous avons vécu lui comme coach, moi comme joueur de très belles aventures sportives. Il vient du rugby où la loyauté, la fraternité et la convivialité sont des valeurs essentielles du collectif. Ce n’est sans doute pas un hasard si René Denat le président de Frontignan a immédiatement compris l’état d’esprit d’un évènement comme le Vin‘t’Age pour décider d’engager son club dans l’organisation de la cinquième édition : il vient lui aussi du monde du rugby.
Jean-Paul REBATET (à gauche) et Eric LE PAPE à Lorgues l'été dernier
Jean-Paul REBATET (à gauche) et Eric LE PAPE à Lorgues l'été dernier

L'attachement de tous à l'évènement

• Depuis l’origine du tournoi, tu es le responsable de la délégation du Languedoc. A ce titre, quels sont tes meilleurs souvenirs ?
La première édition à Tain l’Hermitage parce que c’était la première pierre d’un magnifique défi que celui de réunir la famille basket pour un événement à la fois sportif et festif construit sur la transmission. Le plaisir des organisateurs et des délégations de s’y retrouver était visible sur les visages, il y avait beaucoup de bonheur et de bonne humeur.
A titre personnel je garde cette émotion particulière d’y voir des Joueurs ayant gagné l’Euroligue comme Alessandro Abbio, Antoine Rigaudeau ou Victor Luengo servir la paëlla à l’ensemble des délégations. Une belle leçon de transmission et d’éducation vers les plus jeunes joueurs. Ensuite, chaque édition a donné du sens à l’événement avec des belles rencontres et des clubs organisateurs enthousiastes qui sont le basket Français des régions viticoles. Beaucoup d’anciens joueurs, arbitres, coachs et dirigeants du basket français participent par leur simple présence, cela démontre l’attachement de tous à l’événement. Voir Hervé Dubuisson signer autant d’autographes est toujours un grand plaisir pour les plus jeunes.


• Je crois qu’on peut dire sans trahir de secret qu’il n’a pas toujours été facile pour toi de réunir une délégation complète. Est-ce que le fait de jouer à domicile cette année a changé la donne ?
Sans aucun doute pour l’ensemble des référents la construction d’une équipe n’est jamais facile : beaucoup d’anciens ne peuvent plus jouer et les agendas ne sont pas toujours compatibles avec la présence de tel ou tel joueur. Il est facile de comprendre que Stéphane Risacher ne pourra pas être présent fin juin avec la Draft NBA de son fiston ou que notre meneur titulaire de la sélection du Languedoc Guy Prat sera absent avec l’organisation de son camp.
Cette année, le Languedoc joue à domicile. La logistique est donc plus facile pour nous et l’engouement plus important. Mon rôle est de faire en sorte que notre équipe reste dans l’état d’esprit du tournoi.


• Le Languedoc peut-il se présenter cette année avec des ambitions de victoire ?
A la maison nous pouvons améliorer nos résultats, en particulier autour du club de Frontignan qui souhaitera bien représenter notre sélection. Mais tu connais le niveau de certaines délégations chez les anciens : ils veulent tous gagner le bouclier !

• Sens-tu chez les « plus jeunes des anciens » cette même volonté et ce même plaisir de se retrouver que chez les « plus anciens » ?
C’est sans doute l'un des enjeux des prochaines éditions. Des internationaux français comme Cédric Ferchaud ou Clément Cavallo se sont déjà produits sur le Vin‘t’Age, ils restent enthousiastes pour essayer de mobiliser leur carnet d’adresses sur des générations de plus jeunes joueurs.

• Tu vas cumuler cette année une deuxième casquette, celle de coordinateur de l’organisation avec les délégations. Dans ce domaine, quel est l’élément qui te paraît le plus important ?
La bonne synchronisation des idées et des ressources pour essayer de faire les bonnes choses. Motiver les délégations, les participants, les partenaires et les spectateurs à venir nombreux.
Eric LE PAPE, ici en mode "coach" de la délégation du Languedoc
Eric LE PAPE, ici en mode "coach" de la délégation du Languedoc

Ce sera aussi aux joueuses de s’approprier l’événement

• Frontignan s’est-il tout de suite imposé à ton esprit ?
Comme nous l’avions évoqué à plusieurs reprises avec René Denat, j’ai souhaité présenter au club un cahier des charges de l’événement fruit des éditions précédentes pour que les dirigeants puissent se positionner sur l’organisation du tournoi. Un grand merci aux dirigeants du club de Frontignan de s’investir pour cette cinquième édition.
Frontignan la Peyrade se situe dans une région de vin mais aussi de dégustation de produits régionaux, un autre enjeu pour l’évolution du Vin‘t’Age vers la gastronomie des terroirs. Le club a un réel savoir-faire dans l’organisation de manifestations avec cette volonté de toujours bien accueillir, c’était un peu comme une évidence.


• Organisateur-joueur, tu n’as pas peur d’y perdre du plaisir ?
Je n’ai pas joué l’an passé et je ne jouerai pas cette année mais le plaisir reste le même. Avec Ken Dancy nous avons fait beaucoup d’efforts les 3 premières éditions pour nous aligner, désormais place aux plus jeunes !

• Peut-on dire que tout est déjà prêt ?
Non bien sûr, le travail opérationnel et la communication du programme commencent maintenant. La recherche de partenaires reste active.

• Cette année pour la première fois tu as souhaité qu’il y ait un vrai match féminin. C’est un one-shot comme les sports de démonstration aux JO ou cela peut devenir un rendez-vous récurrent du Vin’t’Age ?
Comme tu le sais j’ai une expérience de dirigeant au BLMA, club de basket féminin et seul club de haut niveau dans notre région. C’est une chance dans mon parcours car le basket féminin est souvent d’une grande fraicheur technique et tactique. Je reste un fan de nos clubs et de nos joueuses qui évoluent dans un championnat particulièrement relevé en Europe. Venir dans notre région pour rendre hommage au basket féminin par la présence on l’espère de nombreuses grandes joueuses du basket local et français, là aussi c’est comme une évidence à mes yeux. On va essayer, c’est quelque chose qui nous tient à cœur pour l’organisation de l’édition 2024. Maintenant, ce sera aussi aux joueuses de s’approprier l’événement pour y participer puis l’inscrire dans le futur du Vin't'Age.

• Le tournoi est maintenant inscrit au calendrier du Club des Internationaux. C’est quelque chose d’important ?
Cela fait 3 éditions que le club des internationaux français inscrit le Vin‘t'Age à son calendrier, nous avons même eu une AG du club en parallèle de l’édition de Prissé. C’est une belle forme de reconnaissance que de trouver le Vin’t’Age de Frontignan dans l’agenda à côté du match France-Allemagne à l’Arena de Montpellier. Bien entendu le message reste toujours le même : le lien entre les générations, rendre au basket ce qu’il nous a apporté, continuer à partager notre passion mais aussi cultiver le plaisir de se retrouver. Un grand merci au club de soutenir l’événement.

• Quelle est la question que je ne t’ai pas posée et à laquelle tu aurais souhaité répondre (et la réponse bien entendu) ?
"Y aura t-il des surprises dans l’organisation de l’édition 2024 ?"
Oui et il y a une certaine impatience à dévoiler le programme des festivités !


• Éric, je te laisse le dernier mot…
Un des objectifs du tournoi Vin‘t'Age 2024 est de l’ouvrir vers les clubs et les licenciés du département et de la ligue Occitanie de Basket. A ce titre, je tiens à remercier la présidente du CD 34 et le président de la ligue Occitanie de soutenir le tournoi Vin't‘Age 2024. Je tiens également à remercier Jacques Monclar, Apollo Faye et Philippe Szanyiel d’avoir, à travers les liens qui les unissent à notre belle région, accepté de parrainer la cinquième édition du Vin't'Age.
Un grand big up pour le club de Frontignan la Peyrade de relever le défi et bon tournoi à tous !


On approche tout doucement du J-100, merci Éric pour nous avoir éclairé toi aussi sur ce tournoi si particulier. Et au travail !

Mardi 19 Mars 2024
Dominique B.

Lu 1939 fois
Notez





Toutes les photos présentées sur ce site n'ont pour objectif que de proposer aux joueuses et à leurs parents la possibilité de voir leur équipe évoluer au sein du club. Les photos sont prises dans le cadre de matchs, d'entraînements ou de manifestations basket. Elles sont la propriété du basketteuses.info et ne servent en aucun cas à des fins commerciales. Si vous ne souhaitez pas qu'une photo sur laquelle vous figurez soit présentée sur ce site, vous pouvez en demander le retrait immédiat par mail.