Le site consacré essentiellement aux équipes U18 et Espoirs... mais pas que !

Mondeville (et Bourges), la culture de la gagne



24 heures pile-poil après, c'est toujours un peu la gueule de bois : je ne sais toujours pas sur quel pied danser, balançant entre frustration totale d'avoir laissé échapper cette Coupe de France U18 face à un Mondeville plus que jamais prenable et - excepté Célaine RICCO et Genesia MAYELE - moins brillant techniquement que ses devancières ou absence totale de frustration tant ce match finalement n'a jamais commencé pour nous excepté sur quelques actions sporadiques et tant avec notre écart de -5 nous aurions pu jouer toute la journée sans jamais passer devant au score. Damien LEROUX a d'ailleurs parfaitement résumé la chose : "21 rebonds offensifs à 9, on a essayé de mettre du rythme mais on n'a pas réussi, je ne sais pas encore te dire pourquoi. On a joué en marchant, on a subi tout l'impact physique que proposait Mondeville. On le savait mais on n'a pas réussi à rivaliser.". Je vous laisse lire le compte-rendu de la rencontre sous la plus de Pierre DUPERRON, c'est par ici...

6 points pour Aimée MICHEL, 3 pour Myriam TRAORE, c'était trop peu pour espérer. Tous nos espoirs reposaient alors sur les épaules d'Anouk BRUN qui en a fait parfois un peu trop ou un peu trop maladroitement (7 balles perdues), poussant ainsi Damien à la faire "refroidir" deux ou trois fois quelques minutes sur le banc. Mais une chose est certaine, on ne pourra pas lui reprocher de ne pas avoir essayé pour au moins deux raisons objectives : 1/ c'est une joueuse qui a cette dimension de pouvoir apporter ce petit grain de folie succeptible de faire basculer une rencontre et 2/ on n'a pas oublié ce BLMA - Landerneau d'il y a tout juste un an (lire par ici pour se rafraîchir la mémoire). Il y a également une troisième raison mais elle n'entre pas en ligne de compte car beaucoup plus subjective : je kiffe cette joueuse !

Mondeville (et Bourges), la culture de la gagne
Toujours est-il qu'à Mondeville, malgré les hauts et les bas de l'équipe professionnelle, les années passent mais l'intensité physique demeure et la Coupe de France U18 reste quasiment chasse-gardée : 8ème titre mais surtout 5ème sur les 6 dernières éditions. Il y a un moment ce n'est plus ni un hasard, ni une question de génération : c'est génétique.
Un peu comme Bourges chez les pros, les Tangos ayant clôturé ("sauvé" pourrait-on sans doute dire) leur saison en mettant fin à la superbe série de Basket Landes qui se présentait à Bercy en double tenant du titre. Dans des temps qui deviennent de plus en plus compliqués et de plus en plus concurrentiels, Bourges reste un phare et une référence dans notre sport et ce 44ème titre est également un beau symbole pour des filles comme Kris MANN, Alix DUCHET ou Sarah MICHEL pour sa dernière danse. Et puis Pauline ASTIER, quelle belle joueuse !!!

Terminons ces deux belles journées de Finales de Coupe de France 2024 sur une note positive avec la réponse d'Anouk lors de la conférence de presse à l'une de mes questions sur la rencontre décisive à Voiron dimanche prochain : "C'est une autre compétition, un autre match. On est sur un bon rythme donc on va être prêtes pour jouer un gros match la semaine prochaine. Défaite ou victoire aujourd'hui, cela n'auraitn rien changé : il faut qu'on switche". Damien LEROUX lui emboîtait le pas en annonçant le programme : "repos ce dimanche, causerie lundi pour la suite des échéances". Allez, moi je vais faire pareil !

> Quelques photos de la rencontre par ici...

Dimanche 28 Avril 2024
Dominique B.

Lu 921 fois
Notez




Toutes les photos présentées sur ce site n'ont pour objectif que de proposer aux joueuses et à leurs parents la possibilité de voir leur équipe évoluer au sein du club. Les photos sont prises dans le cadre de matchs, d'entraînements ou de manifestations basket. Elles sont la propriété du basketteuses.info et ne servent en aucun cas à des fins commerciales. Si vous ne souhaitez pas qu'une photo sur laquelle vous figurez soit présentée sur ce site, vous pouvez en demander le retrait immédiat par mail.